Comment je suis devenue magnétiseuse

Comment je suis devenue magnétiseuse?

Share Button

Comme vous avez été nombreux à réagir et à me contacter suite à mes différents articles sur l’origine du magnétisme et ses bienfaits, j’ai donc décidé de faire un article commun pour expliquer ma démarche et comment j’en suis arrivée à ces séances de magnétisme en cabinet à Rennes.

Une prise de conscience

Intéressée depuis des années (je ne compte même plus) aux différents domaines de l’énergétique, qu’ils soient dans un but thérapeutique ou non, j’ai donc accumulé les expériences et testé plusieurs techniques qui m’ont permis de commencer à ressentir certaines choses dans mes mains. Cela a commencé par la divination et les cartes, héritage familiale dans un premier temps que j’ai finalement développé seule plus tardivement, avant de se révéler par la radiesthésie. Cette technique, que j’ai d’abord approchée comme outil de divination, m’a fait prendre conscience de la faculté à ressentir par mes mains, certaines sensations qui ressemblaient à ce que nombres d’ouvrages pouvaient qualifier de “ressentis énergétique”, puis plus tard, de “magnétisme”.

Les massages, un formidable vecteur

L’idée est restée enfouie en moi pendant des années, bien que ma pratique divinatoire tactile ne cessait de s’affiner. Mais il est important de comprendre que pour le moment, aucune envie thérapeutique ne s’était encore insinuée dans mon cerveau (et mon coeur). C’est au commencement de mon apprentissage en école énergétique pour les massages et la réflexologie que je me suis aperçue que mon toucher était particulier et allait au-delà du simple bienfait du pétrissage du corps. Cependant, avec un grand manque de confiance en moi, je n’ai pas du tout eu envie de continuer dans cette voie, ni même de l’explorer. J’avais besoin de temps, et d’affiner les perceptions. J’avais aussi besoin d’acquérir plus de connaissances théoriques. Cette réaction est sûrement due à une déformation scolaire, puisque j’ai d’abord passé trois ans en fac de biologie avant de me diriger dans la voie du bien-être, et je garde aujourd’hui une vision très scientifique de ce qu’il m’arrive (ce que je considère d’ailleurs comme un atout majeur, me permettant d’éviter un mysticisme parfois effrayant chez certains thérapeutes).

Me voilà donc mon diplôme d’ortho-bio-énergéticienne en poche, et un formidable parcours qui se dessine devant moi. Pendant plus d’un an, je pratique les massages et la réflexologie tels qu’on me les a appris, sans sortir des sentiers battus et sans faire attention aux remarques des clients qui commencent à me parler de “sensation de chaleurs lorsque vous me touchez”, “d’impression de fluide à mon contact”, “d’un toucher spécifique et au-delà du simple massage”. Je ferme les yeux et me dis que je ne suis pas encore assez mure pour envisager de tels soins.

Des rencontres qui vous font avancer

Et puis de clients en clients, de rencontres en rencontres, je tombe sur quelqu’un de chère à mon coeur qui me demande une séance de magnétisme (alors que je n’en ai jamais parlé) pour soulager un kyste qui tarde à guérir. Poussée par sa confiance en moi je me lance sans garanties de résultats. Bizarrement, même si cette séance reste gravée en moi par ce que j’y ai ressentis, je me suis rappelée de m’être dit que finalement je ne faisais pas grand chose de plus que d’habitude, et que le magnétisme faisait certainement déjà plus partie de moi que je ne le pensais.

C’est cette même personne qui, quelques années plus tard, m’a demandé de l’essayer à distance, et qui m’a ce jour révélé le potentiel que j’avais entre les mains.

Plus qu’une envie, un besoin

Entre cet évènement et la sortie récente de ce soin, plusieurs années se sont écoulées pendant lesquelles j’ai appris. Tout d’abord à me protéger, car le magnétisme demande de grandes ressources et un contact énergétique avec la personne en face très intime, qui requiert donc une grande force pour ne pas trop donner et surtout, ne pas recevoir ce que l’on ne souhaite pas. Ensuite, apprendre et comprendre, à travers de grands ouvrages, le sens de l’énergie, ses réactions face à tel phénomène ou tel symptôme. Et travailler, travailler ce ressentis en séance, faire confiance aux clients qui me demandent un soin énergétique car ils savent que j’en suis capable et qu’ils ne veulent que moi. Rencontrer des personnes soucieuses de savoir comment je fais pour dégager autant d’énergie et de lumière. Leur faire confiance et finir par me lancer, car mes mains le demandent plus que ma tête. C’est mon corps qui réclame aujourd’hui ce soin, car l’énergie que je véhicule ne peut plus rester endormie, elle a besoin d’aider et de soutenir ceux qui le souhaitent.

Des séances de magnétisme? Allez, je me lance!

Il n’y a donc pas de magie pour en arriver là, pas de révélation un jour comme ça, en marchant ou en faisant mes courses banalement. Il n’y a pas eu de guide spirituel qui un jour m’a dévoilé cette voie, comme ça de but en blanc. Il y a juste eu une capacité qui a été travaillée depuis des années, des connaissances théoriques qui ont été acquises, et des personnes qui ont cru en moi pour me donner la force nécessaire de me lancer.