Comment je suis devenue thérapeute bien-être rennes audrey besson

Comment je suis devenue thérapeute bien-être?

Share Button

Face au succès de l’article “comment je suis devenue magnétiseuse”, d’autres questions m’ont été posées, à savoir comment j’en suis tout naturellement arrivée à pratiquer ce métier un peu particulier? En effet, dans le premier article, j’explique que l’aspect thérapeutique est venu très tardivement dans le magnétisme. Mais qu’en est-il des massages, de la réflexologie et de la chromothérapie?

La nature et moi

Depuis toujours je suis intéressée par la nature, ce qu’elle à nous offrir et l’aspect naturel des soins. Étant à la base une personne plutôt de nature angoissée, j’ai donc expérimenté un certain nombre de techniques à titre personnel. C’est alors que j’ai découvert le pouvoir du toucher bien-être, celui-là qui est capable par une main posée ou un simple câlin, de nous enlever tous nos tracas quotidiens. C’est d’abord instinctivement pour mon entourage proche, que j’ai commencé à pratiquer des soins tout en amateurisme. Lors d’une soirée ou d’un weekend en famille, une main tendue, un massage du cou… mes mains se posaient natuellement pour soulager. Parallèlement je me documentais de plus en plus sur les diverses techniques complémentaires à la médecine allopathiques capables de nous faire le plus grand bien.

Des études de biologie et des expériences professionnelles dans le contact clientèle

Avant même d’envisager ce type de soin ou de carrière, mon souhait premier était de me rapprocher de la nature. C’est ainsi que j’ai essayé la faculté en biologie, avant de comprendre que de rester enfermée dans un laboratoire n’était pas tellement fait pour moi. C’est alors que la vie professionnelle s’est ouverte à moi, par le contact clientèle. En secrétariat et accueil, j’ai pu prendre conscience que le métier de mes rêves reposerait sur le contact humain. J’avais besoin de ces échanges et de cette chaleur. J’ai pu par ce biais rencontrer des professionnels dans les milieux paramédicaux et découvrir alors que d’autres voies étaient possibles.

Une reconversion professionnelle choisie et assumée

C’est alors qu’il y a quelques années, lors d’un changement de cadre de vie j’ai décidé de franchir le pas et d’essayer moi aussi, de trouver un métier plus en relation avec ce que je suis vraiment. En cherchant sur internet les disciplines qui m’intéressaient le plus, j’ai pu découvrir cette école sur Arcachon, qui les regroupaient justement toutes. Et je me suis lancée. Ce que j’y ai découvert a été au-delà de mes attentes, car en apprenant à prendre soin des autres, j’ai appris aussi à me découvrir et à prendre soin de moi. La suite vous la connaissez, l’installation en 2011 a été un véritable changement de vie, car depuis j’ai la sensation que ce métier m’apprend que chaque jour peut-être positif, si l’on fait ce que l’on aime.

Apprendre à vivre avec ce que la vie nous offre

Je ne dis pas que chaque jour est facile, c’est un métier de don de soi, où les échanges peuvent être aussi fatiguants qu’enrichissant. C’est un métier qui ne tend pas à nous rendre riche, mais qui nous apporte du bonheur au quotidien. J’espère simplement que les retours continueront ainsi, afin que je puisse l’exercer aussi longtemps que possible.