critique résumé avis conquérant de l'impossible Mike Horn

Conquérant de l’impossible – Mike Horn

Share Button

Résumé du livre conquérant de l’impossible

« J’ai failli mourir dans l’eau glacée, j’ai senti les crocs des ours polaires contre mon visage, j’ai survécu à des températures de – 60°C ; (…) j’ai eu les doigts, la figure et même les poumons gelés (…), l’Arctique est sans pitié. Tout ce que j’ai affronté était nouveau pour moi. Je n’ai trouvé le courage de surmonter certaines épreuves que parce que j’ignorais les souffrances qu’elles représenteraient. »

Mike Horn est un aventurier de l’extrême. Il ne vit que pour relever de nouveaux défis, et repousser encore plus loin les limites de sa résistance. Pour obliger son corps à donner le meilleur de lui-même. Pour le contraindre à obéir à son esprit. Son exploit – réaliser le tour du cercle polaire arctique – il l’a vécu comme un véritable voyage vers l’humain. Parce que sur ces terres où la vie ne tient qu’à un fil, où la moindre erreur peut être fatale, la solidarité est exemplaire.

À propos de l’auteur Mike Horn

Né en 1966 à Johannesburg, Mike Horn obtient un diplôme de science du mouvement humain à l’université de Stellenbosch. Il quitte l’Afrique du Sud en 1990, pour voyager en Europe où il travaille d’abord en tant qu’instructeur de ski et guide de rafting et canyoning. Depuis, il multiplie les exploits inédits. Il a descendu l’Amazone à la nage, a fait le tour du monde en suivant la ligne de l’Équateur, a marché le long du cercle polaire arctique, et a bravé la nuit hivernale pour rejoindre le Pôle Nord. Il raconte ces aventures dans ses livres : Latitude Zéro (2001), Conquérant de l’impossible (2005) et Objectif : Pôle Nord de nuit (2007), tous parus chez XO Éditions. Il est parti en 2008 pour un tour du monde qui lui fera traverser tous les continents en quatre ans, sans aucun moyen de transport motorisé.

Mike Horn est marié et père de deux filles.

Critique et avis de Conquérant de l’impossible de Mike Horn

C’est par cet ouvrage que j’ai commencé à lire Mike Horn. Suite à un reportage, j’ai eu envie de commencer ce livre, en me disant « mouai, pourquoi pas », sans savoir vraiment où je m’aventurais. Le mot n’est pas choisi par hasard, les ouvrages de Mike sont un appel au voyage. À travers ses mots, ses exploits, j’ai parcouru le monde, et je me suis laissée guidée par son récit. Et plus qu’une exploration de contrées inconnues, c’est aussi et surtout, un voyage sur soi, une formidable leçon de vie, de survie même pour cet homme pas tout à fait comme tout le monde.

« Je ne veux être – je ne suis – qu’un type ordinaire qui fait des choses sortant de l’ordinaire » Mike Horn

Mes premières réactions ont été « mais il est fou, cet homme n’est pas normal », ce qui n’est pas tout à fait faux si l’on regarde son parcours, mais cet homme a surtout su puiser en lui les formidables ressources de l’être humain pour repousser les limites, les siennes, les nôtres pour nous faire découvrir le véritable potentiel de l’humain. Oui il est possible de dormir à -60°c, de continuer à marcher même si le sommeil vient à manquer et sous des conditions extérieurs très difficiles, et oui, il est toujours possible de repousser ses limites, dans la réflexion et non dans l’inconscience.

« On n’atteint pas toujours son objectif. Ce n’est pas une raison pour renoncer. » Mike Horn

Ce récit m’a emportée, je l’ai littéralement dévoré, et j’ai été vraiment bluffée par le courage de Mike, et sa simplicité à nous l’expliquer. Son amour aussi, pour sa femme et ses enfants. Cet amour qui l’aura porté et sauvé à maintes reprises, comme un phare au milieu de la tempête. Cet homme daigne à être connu, et ses livres ouverts.