La culture artistique à Ubud

Share Button

Mes meilleurs souvenirs d’Ubud resteront les musées et les galeries d’art. Ubud regorge d’échoppes en tout genre et il y en a pour tous les goûts. Même si la plupart des objets d’art viennent de Chine et se ressemblent, certains lieux méritent le détour par leur goût, leur finesse et ce qu’il s’en détache. Deux lieux m’ont particulièrement marquée et j’avais envie de vous en faire profiter.

Le Musée Antonio Blanco

Antonio Blanco Museum

Même si ce dernier est classé dans quasiment tous les guides et dans les meilleures places sur Trip Advisor, le beau souvenir que m’a laissé Arma Museum m’a poussée à tenter cette expérience. C’est donc de bon matin que je me suis rendue sur ce lieu. L’entrée est à côté du somptueux jardin de cette villa redisposée en musée et je fais tout de suite connaissance avec un jeune homme qui s’occupe des perroquets.

Perroquets antonio blanco-museum-ubud

D’habitude, je n’aime pas entretenir ce genre de business de photo avec des animaux-objets, mais cette fois-ci le monsieur en a pris un doucement et me l’a approché. Comme j’étais toute seule, j’en ai donc profité et me suis retrouvée avec un magnifique oiseau sur le bras. Pas fière non plus face à ce dernier (d’une belle taille) mais hypnotisée par ces couleurs chatoyantes et son regard dans lequel il est possible de lire tellement de choses. Il m’en a ainsi posé trois sur le corps (deux sur les bras et un sur l’épaule telle une pirate) et j’ai pris le temps de les contempler.

perroquets antonio blanco bali

J’ai adoré ce moment car les animaux sont en totale liberté dans ce jardin, qu’ils ont l’air heureux (pas de signe de nervosité ni d’agressivité) et que l’homme qui s’en occupe le fait avec douceur et soin. Il y en a un qui m’interpellait derrière mais il n’a pas souhaité que je le touche et il a bien fait, car il a dû analyser chez son compagnon que ce n’était pas le bon moment. Tout ceci s’est fait dans le calme et en prenant le temps. Cela a été une magnifique expérience !

Museum Antonio Blanco Ubud

Puis je suis rentrée dans ce musée et j’ai découvert l’univers d’Antonio. Un univers haut en couleurs et en folie, où les tableaux et les toiles se mélangent pour devenir une œuvre dans son ensemble. C’est coloré et un peu fou, dans cette maison démesurée et plus que kitch. J’ai adoré ! Je crois aussi que le fait que nous étions peu nombreux a contribué à ce que je puisse prendre le temps de contempler et d’apprécier chaque œuvre. C’est vraiment une jolie balade qui se termine au restaurant un peu plus loin, avec une vue magnifique où un doux cocktail offert avec votre ticket vous attend. Si vous aimez l’art je vous invite à pousser la porte de cet atelier un peu fou !

Musée Antonio Blanco Bali

Symon’s gallery

Gallerie Symon Ubud Art Tableau

C’est au hasard que j’ai repéré ce lieu, lors d’un retour d’une balade découverte en scooter. J’ai d’abord cru qu’il s’agissait d’un bar undergound (d’extérieur on pourrait croire) et ce n’est que le lendemain, lorsque j’ai pris le temps d’y retourner que j’ai découvert ce lieu magique, où j’y serais bien restée un après midi. Ce lieu est simplement un vieux bâtiment reconstruit totalement en atelier. Ouvert aussi bien dans l’architecture que les horaires, vous pouvez découvrir les œuvres de Symon (un artiste américain venu s’installer à Bali) et de ses assistants, qui vous accueilleront tout en continuant leurs toiles. Et c’est ce qui m’a plu ici !

Symons Gallery ubud

La vie continue et vous la traversez simplement pour en contempler les tableaux. C’est grand, vous y entrez comme vous voulez, c’est gratuit et même le chien prend le temps de faire sa sieste devant le ventilateur, et vous ne faites que passer, 2 minutes ou deux heures, vous choisissez. Je suis même tombée amoureuse d’un tableau, et il est fort possible que je repasse faire un saut avant la fin pour en faire l’acquisition. J’adore l’univers de ces artistes mais aussi des lieux. Peut-être même mon endroit préféré d’Ubud (ça y est, le terme est lâché !)