Découvrir Rome autrement, Street Art au fil des rues

Share Button

J’aime découvrir une ville en sortant des sentiers battus. Et s’il y a une chose qui me fait sourire et me remplie de plaisir lorsque je me balade en ville, c’est le Street Art. Ces graffs aux milles et une couleurs, tous plus impressionnants les uns que les autres (les jolis unh, les autres, pas ceux qui se servent d’une bombe de peinture pour remplir leur égo surdimensionné en faisants des tags de leurs « noms d’artistes » partout!), m’émerveillent. Alors à Rome, j’ai souhaité explorer cet art tout autant qu’à Rennes, et j’ai fais quelques trouvailles bien sympa!

Ostiense et la Caserma dell’Aeronautica

Dans le quartier d’Ostiense, il y a une vieille usine désaffectée (ancien bâtiment militaire) dont les murs sont entièrement recouverts de graffitis.

C’est super joli et même si le quartier ne paye pas de mine, lorsqu’on se balade dans les rues alentours, on trouve quelques bijoux que je vous livre ici. Il y en a qui sont bien cachés, et d’autres au contraire, qui sont le long des rues principales. Difficile de vous donner les noms de rue, cet art éphémère prend toute sa place aussi dans l’instant.

Lorsque j’ai photographié ces oeuvres, je n’ai pas forcément relevé les lieux, elles se sont présentées à moi comme ça. Je vous invite à faire de même. Cela dit, je me suis rendue à Ostiense principalement pour cela, et j’avoue ne pas avoir été déçue de continuer à parcourir les rues adverses. J’y ai pu observer deux cimetière absolument magiques car cachés et tout à fait bucoliques. Des terrasses, des maisons et des coins underground que j’aurais bien aimé explorer encore plus en profondeur!

Au hasard des rues, un peu de graffitis et autres street art

En me baladant à travers les divers quartiers romains pendant ce voyage, j’ai pris plusieurs clichés tous différents les uns que les autres. Tout d’abord, il y a cet imposant trompe l’oeil pas loin du Vatican, réalisé sur les marches d’un grand bâtiment. Il se situe juste à côté de l’entrée d’un super marché local, dans des halles. J’aime le réalisme et le travail de cette oeuvre qui prend tout son sens juste qu’à un angle précis.

Ensuite, diverses oeuvres se sont retrouvées au hasard des rues, comme à Trastevere, dans la Rome antique ou dans les quartiers Nord. Je ne pourrais vous conseiller un itinéraire en particulier, mais sachez lever les yeux, même dans les rues, pour observer ces petites pépites. Il y en a pour tous les goûts, et tous les styles. Mais j’aime cette modernité dans tout cet art antique de Rome. C’est comme si le renouveau de ces oeuvres pouvaient s’accompagner de ces pierres, temples et autres basiliques. C’est amusant de voir finalement ces différentes formes d’art se côtoyer.