Du bonheur un voyage philosophique frederic lenoir

Du bonheur, un voyage philosophique – Frédéric Lenoir

Share Button

Résumé

Qu’entendons-nous par « bonheur » ? Dépend-il de nos gènes, de la chance, de notre sensibilité ? Est-ce un état durable ou une suite de plaisirs fugaces ? N’est-il que subjectif ? Faut-il le rechercher ? Peut-on le cultiver ? Souffrance et bonheur peuvent-ils coexister ?

Pour tenter de répondre à ces questions, Frédéric Lenoir propose un voyage philosophique, joyeux et plein de saveurs. Une promenade stimulante en compagnie des grands sages d’Orient et d’Occident. Où l’on traversera le jardin des plaisirs avec Epicure. Où l’on entendra raisonner le rire de Montaigne et de Tchouang-tseu. Où l’on croisera le sourire paisible du Bouddha et d’Epictète. Où l’on goûtera à la joie de Spinoza et d’Etty Hillesum. Un cheminement vivant, ponctué d’exemples concrets et des dernières découvertes des neurosciences, pour nous aider à vivre mieux.

A propos de l’auteur

Frédéric Lenoir est philosophe et sociologue des religions, né en 1962, docteur de l’École des hautes études en sciences sociales et chercheur associé au Centre d’études interdisciplinaire du Fait religieux (EHESS et CEIFR). Il est également romancier, scénariste de bandes dessinées et auteur de théâtre.

Depuis 2004, il dirige la rédaction du magazine Le Monde des religions. Auteur d’une trentaine d’ouvrages, il a aussi codirigé L’Encyclopédie des religions, Le Livre des sagesses et L’Encyclopédie des savoirs et des croyances sur la mort et l’immortalité. Ses ouvrages sont traduits en plus de vingt langues.

Avis

Ce livre m’a été présenté lors d’une soirée entre amis et aux premiers abords, j’ai pensé naïvement que c’était un livre comme on en fait par centaines actuellement: un traité du bonheur, qu’est-il, comment y accéder? Et qu’elle ne fut pas ma surprise de voir la philosophie du bonheur traitée avec tant de simplicité et d’intérêt. Fort de ses recherches nombreuses dans le milieu, Frédéric Lenoir aborde certains courants de la pensée philosophiques, qu’ils soient religieux ou simplement pratiques. Grâce à une approche également scientifiques, il compare les différentes cultures et courants de pensées (Bouddhisme, Stoïcisme en passant par Epicète, Spinoza ou Montaigne) pour nous montrer qu’avant tout, notre vie se compose du bonheur qu’on lui donne.

« Peut-on être heureux dans un monde malheureux? Je réponds sans hésiter : oui, cent fois oui. Parce que le bonheur est contagieux »

Ce livre m’a littéralement réconciliée avec la philosophie et pour tous ceux comme moi qui ont pu être fâchés lors de la scolarité avec cette manière parfois présentée sans grands intérêt, je vous invite à ouvrir et vous délecter de ces quelques pages qui sauront vous la faire aimer à nouveau.

« Le philosophe (Épicure) prône une éthique de la modération : mieux vaut un régime simple qu’une abondance de mets ; il faut fuir la débauche et la quête de jouissance pour rechercher en tout la santé du corps et la paix de l’âme. »