histoire de la numérologie

Histoire de la Numérologie

Share Button

Une origine floue

Comme dans beaucoup de philosophies anciennes, les premières racines de la numérologie sont un peu mystérieuses. Tous ne sont pas d’accord sur la façon dont il a commencé. Certains des premiers  écrits de la numérologie apparaissent en Égypte et Babylone. C’est ici que le système chaldéen fut développé sous l’influence des Hébreux. Il existe également des preuves convaincantes que la numérologie a été utilisée il y a des milliers d’années en Chine, à Rome, au Japon et en Grèce. Cependant, le crédit pour la numérologie moderne est habituellement donné au philosophe grec Pythagore.

Pythagore, le père de la numérologie moderne

Né en Grèce vers 590 av. J.-C., Pythagore était l’un des philosophes et mathématiciens les plus respectés de son époque. Il est probable que son nom vous semble familier, car vous avez sûrement appris le théorème de Pythagore lors de votre scolarité. Il fût un personnage très important dans le développement des mathématiques, bien qu’il soit étonnamment peu connu pour ses réalisations réelles.

Plutôt que de se concentrer sur la résolution de problèmes mathématiques comme les mathématiciens modernes, Pythagore était principalement intéressé par les principes derrière les mathématiques. Il a estimé que « l’univers entier pouvait s’exprimer à travers des nombres ». Sur cette base base la numérisation est devenue très importante dans les milieux de l’énergétique car elle corrobore le principe selon lequel l’univers entier est composé de motifs mathématiques. Par conséquent, toutes les choses, y compris les noms, les mots, les dates de naissance et les lieux de naissance, peuvent être réduites en nombre afin de déterminer les personnalités et les destinées des individus.

Pythagore est souvent appelé le père de la numérologie puisqu’il a montré que les intervalles musicaux pouvaient s’exprimer avec les nombres 1, 2, 3 et 4. Par la suite, il a montré que les nombres 1 à 4 égalaient la somme de 10, et que tous les nombres supérieurs à 9 peuvent être réduits en un seul chiffre après les avoir additionnés. Pythagore a ainsi démontré que l’univers entier pourrait être exprimé numériquement, créant un système mystique relayé par d’autres philosophes grecs de l’époque. Parallèlement à cette découverte, dans l’histoire hébraïque précoce, l’interprétation des nombres était considérée comme très importante. Les lettres de l’alphabet hébreu étaient basées sur des nombres, et cette relation était liée aux forces cosmiques.

En plus des significations occultes des nombres, un autre principe est fondamental pour la numérologie, celle du Gematria ou du Cryptographe. En hébreu, les consonnes sont utilisées comme signes numériques, mais en leur fournissant des voyelles, on peut souvent les lire comme des mots, et ces mots peuvent être lus comme des nombres. Une combinaison du système Gematria et de la symbolique du nombre Pythagorien a servi de base aux nombres magiques de la Cabale médiévale. Cela permet alors une lecture spéciale de la Bible hébraïque en trouvant des significations secrètes ou cachées dans le texte. Ce système a également été appliqué au grec et au latin et parfois au Nouveau Testament de la Bible. Par exemple, diverses significations personnelles ont été données à 666, le nombre qui dénote la Bête dans le Livre des Révélations.

L’évolution de la numérologie dans le monde moderne

Dans de nombreuses régions du monde, le Dr Julia Stenton est reconnue pour sa sensibilisation à la numérologie dans les temps modernes. Elle est aussi la personne qui a donné à la science des nombres et des chiffres le terme de  «Numérologie».

Au début du XXe siècle, la Numérologie a été relancée par une série de livres écrits par L. Dow Balliett. Les livres ont été publiés entre 1911 et 1917. Elle a combiné le travail de Pythagore avec les références bibliques. Puis, dans les années 1930, Florence Campbell, une grande mystique, a expliqué en grands détails la science de la Numérologie. La plupart des formules que les numérologues utilisent aujourd’hui ont été développées par ces deux écrivains.

La forme occidentale de la Numérologie, le système pythagorien, est parmi les plus durables et les plus populaires de toutes les méthodes d’auto-assistance jamais créées. Les Chinois, les Japonais, les Grecs, les Hébreux, les Égyptiens, les Phéniciens, les premiers chrétiens, les Mayas et les Incas ont tous utilisé des systèmes de numéros pour mieux comprendre l’univers et eux-mêmes.

Aujourd’hui, sa popularité continue de croître. Les colonnes de numérisation apparaissent régulièrement dans les journaux et les magazines. Les numérologues sont consultés avec une régularité croissante pour tout, du roman personnel aux décisions commerciales. À mesure que le monde industrialisé devient plus informatisé et dépend de systèmes numériques, la fascination pour cette science spirituelle ancienne ne fait que grandir

Sources:

Extrait du livre Numerologist Hans Decoz Numerology: Key to Your Inner Self.

Http://ancientastrology.com/Numerology.html