Les bols chantants, ou bols tibétains rennes Nantes audrey besson

Les bols chantants, ou bols tibétains

Share Button

Je vous ai parlé il y a quelques temps d’une formation au massage sonore nommé “Massage Tibétain”. Ce dernier se réalise avec des bols tibétains, également appelés bols chantants. Mais que sont ils? Comment sont ils fabriqués et comment agissent-ils? Voici une série d’articles qui vous permettra de répondre à certaines de ces questions et vous faire découvrir ces objets qui ne laissent personne indifférent.

Qu’est ce qu’un bol chantant?

Les bols chantants, appelés aussi bols tibétains, sont des bols anciens, composés de plusieurs métaux, utilisés dans l’antiquités comme bols d’offrandes et désormais employés comme méthode de rééquilibrage énergétique.

Comment sont apparus les bols tibétains?

Dès la plus haute antiquité, la tradition asiatique s’est très vite intéressée à la musique à d’autres fins que son simple plaisir auditif. Mais c’est vers le Vème siècle avant J.C que l’on trouve les premières traces de bols chantants, les “bols jaissant chinois”. Ces bols de bronze comportaient deux poignées symétriques sur les bords, que l’on frottait de la paume des deux mains après les avoir rempli d’eau, produisant alors le jallisement d’une fontaine ainsi qu’un son sourd et bourdonnant.

Peu de renseignements ont été retrouvés sur l’usage réel de ces bols. Jusqu’à une époque très récente, ils étaient considérés comme de simples écuelles alimentaires ou comme des bols à offrandes.

Comment sont fabriqués les bols chantants tibétains?

Selon certains écrits, les bols étaient fabriqués par des Chamans Bôn, ermites et nomades. Instrument de rééquilibrage énergétique et de réalisation spirituelle, ils étaient constitués, selon la tradition, d’un alliage de 7 métaux correspondant aux 7 chakras principaux.

  • Or = Soleil – Chakra de la Couronne (Sahasrara)
  • Argent = Lune – Chakra du 3ème oeil (Ajna)
  • Mercure = Mercure – Chakra de la Gorge (Visuddha)
  • Cuivre = Vénus – Chakra du Coeur (Anahata)
  • Fer = Mars – Chakra du Plexus Solaire (Manipura)
  • Etain = Jupiter – Chakra de la Rate (Svadhisthana)
  • Plomb = Saturne – Chakra Racine (Muladhara.)

Les bols ne contennaient pas tous ces métaux en proportions égales, ce qui explique les différences d’aspect, du noir mat au doré le plus brillant, ainsi que les différences de sons.

Cependant, les bols dits traditionnels ne sont plus fabriqués depuis de nombreuses années, et il est difficile aujourd’hui de se rendre compte des différences que cela créé sans en avoir entendu auparavant. Au Népal et en Inde, la production de bols dits “ à simple paroi” a repris. Ils sont généralement composés de cuivre et comportent moins d’harmoniques et de subtilités que les bols traditionnels.

Pourquoi les appeler bols chantants et comment les faire chanter?

Les bols tibétains sont des instruments de musique que l’on classe dans la famille des idiophones 1, c’est à dire dans les instruments à percussion. Plusieurs techniques existent pour faire chanter les bols: en les frottant et les tappant, amenant chacune des sons totalement différents.

    • Pour frapper un bol, il est nécessaire d’avoir une « mailloche » ou « fouet ». Il en existe de toutes tailles, faisant appel à de multiples matériaux, le plus souvent en bois. Vous pouvez utiliser tout instrument de percussion classique, le meilleur résultat étant obtenu avec ceux qui sont recouverts de feutre, de fourrure ou de tissu.
    • Pour faire chanter un bol en le frottant, il faut utiliser votre fouet sur le bord extérieur ou intérieur en un mouvement circulaire, comme vous pourriez le faire pour faire chanter un verre en cristal. Voici une vidéo vous permettant de vous rendre compte du son obtenu.

Comment choisir un bol chantant ?

Il existe une infinie variété de bols tibétains, avec des sons, des matériaux, des formes, des tailles différents. Retenez tout d’abord que plus un bol est grand, et plus le son obtenu en le frappant est grave et associé aux chakras inférieurs (racine, sacré). Il permet alors de ramener l’énergie à la terre. Mais le plus simple, lorsque vous choisissez votre bol est de vous laisser guider par votre instinct. Faites-le chanter, soulever-le, laissez-vous guider par sa tonalité, par ses vibrations, et regardez si celles-ci résonnent en vous. Vous verrez, à force de pratique, qu’il y a des bols pour chaque personne. L’un vous parlera plus qu’un autre, tout est une question d’intuition et de ressenti. Par la suite vous apprendrez, à force de pratique, à vous familiariser avec celui-ci et à en sortir des sons plus claires, des vibrations plus longues.

Sources:

Image: http://www.escalesensorielle.com/