Médecines douces info ou intox

Médecines douces, info ou intox

Share Button

Résumé

Dans le monde des médecines alternatives, comment savoir quels sont les traitements réellement efficaces? Ou quels sont ceux qui présentent un danger?

Pour savoir ce que vaut un traitement, il suffit de le tester, non? L’idée est plus nouvelle qu’on ne le pense: pendant des siècles les praticiens de la saignée, une thérapie “officielle” à l’époque, ont fourni maintes justifications, sans jamais penser à comparer un groupe traité par la saignée à un groupe témoin non traité. Partant de là, Simon Singh et Edzard Ernst nous expliquent ce que sont les méthodes réellement rigoureuses d’évaluation thérapeutiques et nous présentent en grand détail les résultats des études faites sur plus de trente thérapies, notamment: l’acupuncture, la phytothérapie, l’homéopathie, la chiropraxie.

A propos des auteurs Simon Edzard Ernst, Simon Singh

Singh est physicien, journaliste, producteur d’émissions scientifiques à la BBC et auteur d’ouvrages de vulgarisation scientifique qui ont été des best-sellers : Histoire des codes secrets, J.-C. Lattès, Paris, 1999, Le Dernier Théorème de Fermat, Hachette Littérature, 1999, Le roman du Big Bang, J.-C. Lattès, 2005.

Edzard Ernst est professeur de médecine, spécialisé dans la recherche sur les médecines alternatives. Il est le rédacteur en chef du journal médical Focus on Alternative and Complementary Therapies.

Avis

Au départ, j’étais un peu septique de ce livre. Je dois avouer que je ne l’aurais pas choisi moi-même, mais il m’a été offert et je me suis dit que ce n’était pas tout à fait par hasard. Au fil de la lecture, j’ai vraiment découvert de nouvelles choses et une approche différente.

Toute la première partie du livre, et à plusieurs reprises ensuite, les auteurs nous expliquent comment est arrivée et a été mise en place la recherche scientifique médicale. Comment sont arrivés les tests avec groupe témoin, études en aveugle et en double aveugle pour comprendre ensuite comment les études ont été réalisées et comment les conclusions en sont tirées. Cette approche historique est en plus excellemment bien décrite même pour des néophytes.

Le travail historique et les recherches faites en amont sont donc vraiment appréciables. Ce n’est pas un simple livre qui souhaite démonter une partie des médecines douces, l’approche est vraiment scientifique et sérieuse. Je vous laisserais découvrir les conclusions de ces recherches dans les différents domaines qui sont abordés (à savoir si telle ou telle technique fonctionne par simple effet placebo ou non), et je ne remettrais pas en cause leur savoir. Cependant, je reproche un peu aux auteurs et aux études de mettre de côté l’approche différente de l’entretien et du soin dans les médecines douces, par rapport à la médecine allopathique. Cette prise en compte de l’être humain dans son entier a un réel intérêt dans les techniques orientales et il est dommage de l’occulter.

Au final, même si je ne suis pas d’accord avec toutes leurs conclusions, je conserve néanmoins une opinion très positive sur ce livre, qui permet de nous en apprendre beaucoup sur les études scientifiques et l’avènement de certains traitements ou approches au fil des siècles.