Passer aux cosmétiques maison

Passer aux cosmétiques maison

Share Button

Je crois qu’avant même que je découvre ce métier de bien-être, j’avais déjà des petites choses au fond de ma tête qui allaient naturellement vers la simplicité et les cosmétiques maison. Je n’ai jamais été une grande adepte du maquillage, ni de toutes ces choses que l’on pourrait qualifier de “féminines” même si j’avoue qu’au fur et à mesure des années, j’ai souligné mes traits pour ressembler à ce genre que la nature m’a donné.

Mais cela ne m’empêche pas d’être à l’aise sans maquillage, dans un pilou-pilou hivernale, pas coiffée et avec des chaussons tous moches. Je m’assume pas mal là-dessus et j’ai toujours trouvé des compagnons de vie plutôt compréhensifs. Mon truc à moi, c’est quand même les fringues (j’adore faire nos-brocantes-entre-copines où on se refile tous les trucs qu’on ne veut plus entre nous, et tout ça autour d’un thé et de petits gâteaux), et les boucles d’oreille. Dans mon métier, je ne peux pas porter de bague ni de bracelet (qui risqueraient de blesser lors du massage), ni de collier (qui risquerait d’effleurer le client si je me penche). Alors mon truc à moi, ce sont les boucles d’oreilles. En plume, en métal, grosses ou petites, j’adore ça! Et ce que je préfère, c’est quand je les dégote auprès de petits créateurs et qu’elles sont uniques… Mais je m’égare.

Donc cette petite idée au coin de ma tête a pris de l’ampleur au fur et à mesure des années. L’adolescence passant et la pression sociale du “je cache mes boutons sous une tonne de maquillage” aussi, j’ai commencé à utiliser de moins en moins de produits, gardant l’essentiel de mon maquillage pour souligner mon grand regard noir et une bonne mine. Très peu de rouge-à-lèvres (j’aime pouvoir faire des bisous quand j’en ai envie) et jamais de fond de teint (beurk). Du coup, il y a quelques années et de façon plus intensive depuis 2 ans, j’ai décidé de passer au cosmétiques maison. Mais pas les cosmétiques avec milles produits chimiques comme les recettes d’Aromazone, non non, des choses simples avec des produits que l’on peut réutiliser autant en cosméto que pour les produits ménagers, que pour la nourriture… En somme, des recettes simples avec des produits du quotidien.

Bon, je ne vous cacherais pas que j’ai galéré (et je galère encore), mais au fur et à mesure des essais, il y a des choses qui se parfairent et qui finissent par avoir ma place dans ma salle de bain, remplaçant ainsi un par un, les produits que j’achetais habituellement. Et comme certaines recettes ont plus d’un an de test, j’ai décidé de vous les faire partager. Et vous, comment faites-vous au quotidien pour vos produits?