Prendre soin des gens que l’on aime, un rôle particulier pour le thérapeute

Share Button

Pour moi, aimer c’est prendre soin des autres: les soutenir, les écouter, les accompagner dans différents moments de vie, les bons comme les mauvais. Mais depuis que je suis thérapeute bien-être, ce rôle a pris un autre sens et les gens qui ont eu besoin m’ont aussi donné une autre place.

L’art de trouver son rôle et de l’accepter

Il peut être difficile parfois de trouver sa place lorsqu’on accompagne un être cher dans la maladie. Le rôle d’accompagnant n’est pas de tout repos et vous donne des prises de conscience pour lesquels nous ne sommes jamais complètement préparés. Il y a l’annonce de la maladie, l’accompagnement dans les soins, la souffrance du malade, l’acceptation de la réalité, les derniers instants avant la mort. Autant de questions, de situations qui demandent une adaptation au quotidien. La maladie n’a qu’une règle: à chaque jour suffit sa peine. Il est courant en France que nous ne fassions pas assez attention au rôle d’accompagnant, qui nécessite une attention intense et parfois sur le long terme. Ce rôle qui n’est souvent pas choisi, devient vite fatigant, épuisant et culpabilisant. Car vous n’avez pas le droit d’aller plus mal que la personne que vous soutenez, car dans notre société où tout est tu, rien n’est fait pour qu’à votre tour, vous puissiez souffler.

Être thérapeute bien-être m’a donné la possibilité de me placer différemment des autres face à ces situations. Dans l’accompagnement du cancer de mon père, puis de ma grand-mère, il a été difficile pour moi de savoir quel rôle jouer, comment me positionner face à cela. Je ne dénigre pas la maladie, et je sais que le corps parle quand le coeur n’arrive pas à s’exprimer. J’étais aussi dans une position délicate, tantôt la fille, tantôt la petite fille, mais il me fallait rester à ma place. Ne pas prendre le rôle de conjointe et accompagner à tous les instants, ne pas prendre le rôle de fille lorsqu’une génération de plus me séparait.

Ce sont mes proches finalement qui m’ont donné cette position particulière que j’ai endossée à deux reprises ces derniers mois. La place d’un membre de la famille, d’un pilier qui a partagé tant et tant de moments, mais aussi la place de guide que je peux exercer au quotidien dans mon métier. Ils m’ont demandé des soins, des massages, des séances de magnétisme (pour soulager les effets des traitements). Ils ont sollicité mon point de vue, mes croyances, m’ont demandé ce que je voyais, ce que je ressentais. Ils m’ont ouvert leur coeur sur des sujets que d’autres ne peuvent aborder, car la maturité acquise auprès de ma clientèle me permettait de prendre le recul nécessaire pour aborder des sujets graves, mais salvateurs. Ils ont su me trouver ce rôle et me mettre face aussi à tout ce que je connaissais pour que ces acquis puissent leur être transmis. Et je les en remercie tellement.

Déjà parce que je me suis sentie MOI, reconnue pour ce que je suis, dans mon entièreté. J’ai eu le sentiment d’être à ma place, sans trop être la thérapeute et ne pas m’insensibiliser, et en ayant une place particulière quand même. Je vous souhaite de trouver la même ouverture d’esprit lorsque ce jour vous arrivera, pour être en totale paix avec vous-même et partager des moments extrêmement forts dans la paix et dans la joie auprès des gens que vous aimez.

Donner avec le coeur, le plus beau rôle

Les soins, les attentions qui m’ont été demandées, mais que j’ai également proposées, ont été données avec une autre dimension de taille: celle de l’amour et du coeur. Quand je vous donne un soin, je le fais dans l’intention de vous procurer un super moment, j’y mets beaucoup de moi pour vous apporter le maximum. Mais dans ces moments de fragilité qu’apportent l’accompagnement à la maladie, ces instants hors du temps prennent un autre sens. Ils sont la réunion de coeur à coeur, ils sont un instant de voyage hors de la réalité, ils sont aussi une expression de confiance absolue. C’est tout aussi fort pour moi, que pour la personne qui les reçoit.

Même si cet article est à coeur ouvert pour moi, je voulais vous le partager car je sais que vous passerez probablement par des moments comme cela. La vie ne nous épargne pas, mais sachez ouvrir votre coeur aux gens que vous aimez, pour qu’ils voient en vous l’amour et les compétences que vous souhaitez leur apporter. Savourez ces moments, vivez-les pleinement pour qu’ils se gravent en vous à jamais et mettent de l’amour dans votre vie.