Truffes crues – chocolat noisettes

Share Button

Après plusieurs échecs avec les truffes au chocolat noir (alors que celles au chocolat blanc ont réussi du premier coup => d’ailleurs je dois en refaire car elles ont été mangées avant même que je pense à sortir l’appareil ^^), j’ai décidé de me rabattre sur le cru pour tester. La magnifique photo que vous voyez au-dessus atteste que j’y suis plutôt pas mal arrivée.

Mais reprenons si vous le voulez bien. Depuis que j’ai arrêté le gluten, j’ai eu comme un retour de pulsions profondes: moi et la bouffe, c’est devenu une grande histoire d’amour et maintenant, j’adooore cuisiner. Bon cuisiner quand j’ai le temps unh, parce que le il-faut-manger-en-moins-de-10min-pour-retourner-bosser, ça me gonfle légèrement. Du coup j’expérimente, le sans gluten, le traditionnel et maintenant le cru. Faut dire que le cru et moi, c’est un peu une histoire d’amour depuis toute petite. Pour vous dire, un repas pour moi doit se composer au minimum, d’un aliment cru, et un de mes péchés mignons, c’est de me faire un gros plateau de légumes crus avec ma maman, qu’une de ces amies à elle nous prépare. Une merveille, il faudrait d’ailleurs que je vous immortalise ça, car c’est une vraie oeuvre d’art culinaire!

Du coup, le cru ET le chocolat, ça devait forcément être TROP bon! Allez je teste, et pour cela, j’ai commencé par cette superbe recette proposée par Julie Belzil, sur son blog. Je l’ai bien sûr adaptée à ce que j’avais chez moi, et au sans gluten bien entendu. Une précision, les recettes crues se mesurent souvent en tasse. Une tasse = 250ml.

Ingrédients

  • 1 tasse de noisettes + 36 noisettes (si vous souhaitez en enfouir une au centre de chaque truffe)
  • ½ tasse de dattes moelleuses dénoyautées (ou de purée de dattes)
  • ½ tasse de noix de Grenoble.
  • 3 càc cacao (cru si possible)
  • 1 càc de miel liquide (à ajuster en fonction de votre goût)
  • Quelques gouttes d’extrait de vanille
  • Une pincée de sel de mer

Préparations

  1. Moudre la tasse de noisette au moulin à café ou au robot culinaire jusqu’à obtenir une poudre très fine et réserver.

  2. Mettre les noix de Grenoble, les dattes, la vanille, le sel et le nectar d’agave dans un blender et laisser tourner jusqu’à obtenir une purée aussi lisse que possible. (Pour ma part, mon blender étant entrain de rendre l’âme (ou lame, hi hi! Oui bon ok c’est nul, je sors)), c’était un peu moins fin que sur la photo de Julie.

  3. Ajoutez-y le cacao et les noisettes réduites en poudre et mélanger à la main ou à la cuillère.

  4. Façonner de petites truffes avec la pâte obtenue, en y enfouissant une noisette entière au centre si vous le désirez (ou une noix de macadamia, ou un autre fruit sec si vous préférez).

  5. Laisser reposer au frigo au moins une heure afin que les truffes soient plus fermes et faciles à manipuler.

  6. Vous pouvez aussi les enrober ensuite, avec ce que vous souhaitez. Pour ma part, j’ai choisi 3 enrobages différents: cacao en poudre, noix de coco râpée et mélange 4 pour le pain d’épice. Mais à vous de laisser aller votre imagination.

  7. Les remettre au frigo et ne les sortir qu’au moment de les déguster.

Pour ma part je les aies offertes, mais elles peuvent se servir comme des truffes traditionnelles ou se conserver au congélateur et servir d’en-cas énergétique. En effet, vous verrez qu’elles sont plus nourrissantes que des truffes habituelles (ce qui évite d’en manger 15 à la suite, si vous êtes comme moi).

Si vous avez testé avec d’autres enrobages, n’hésitez pas à partager!