Qu'est ce que le métier de praticien bien-être?

Qu’est ce que le métier de praticien bien-être?

Share Button

Il y a quelques temps, j’ai été contactée par une stagiaire qui souhaitait venir observer mon métier pendant 1 semaine. Comme je travaille à domicile, et que mes journées sont un peu diversifiées (entre les consultations, l’entretien du cabinet, mes lectures professionnelles et la rédaction d’articles), il m’était donc compliqué de pouvoir la recevoir. Cependant, nous avons longuement échangé, et dans le cadre de sa formation, elle m’a posé plusieurs questions sur le poste de praticien bien-être en massage et énergétique.

Je pensais qu’il était important pour celles et ceux qui seraient intéressés par ce métier, de pouvoir vous y donner accès.

(Certaines questions ont été remaniées afin de coller au mieux à la lecture web).

Descriptif du poste

1. Quelles sont vos principales missions?

Je suis thérapeute bien-être, spécialisée dans les techniques de relaxation par le toucher (massage, réflexologie, magnétisme). Mon but est donc d’apporter du bien-être aux gens en relaxant leur corps et leur esprit.

2. Comment se déroule une journée type ou une semaine de travail?

Ma semaine de travail se fractionne entre les séances de soins au cabinet ou à domicile, la recherche de clients et le travail de communication sur mon site internet. Une journée type se déroule à peu près de la même façon. Le matin, la première chose est de faire le ménage de mon cabinet et de préparer les différents rendez-vous de la journée. Ensuite, j’assure mes différents soins et réponds aux mails et appels de clients. Le soir, je nettoie le cabinet en vue de la journée de demain et m’occupe de la communication si nécessaire.

3. Quelle est votre marge de manoeuvre (niveau d’autonomie)?

Comme je suis installée en statut auto-entrepreneur, je suis donc à mon compte. Si ce n’est le besoin de m’alimenter tous les mois et de payer mon loyer, ma marge de manoeuvre est assez grande, et je n’ai donc de comptes à rendre qu’à moi-même.

4. Quelles sont à vos yeux, les principales qualités relationnelles et techniques requises pour exercer ce métier?

En premier lieu, je dirais l’écoute, la compassion, une bonne capacité physique (les massages demandent plus d’énergie qu’il n’y paraît). Mais il y a aussi un pan qu’il ne faut pas négliger, celui de savoir se vendre, car malgré tout vous devez apprendre à avoir confiance en vous et vous démarquer, sans pour autant sur-dimensionner votre égo. Un équilibre parfois difficile à atteindre.

Conditions de travail

1. Sur le plan technique, quels sont les outils les plus couramment utilisés (logiciel…)?

Connaissance des différents produits utilisés, maîtrise de la communication internet et papier, logiciel de comptabilité (excel) et d’édition de devis et factures (pour le travail en entreprise). Connaissance des outils liées à la profession: table de massage, huiles, pierres chaudes, pochons d’herbes….

2. Qu’aimez-vous le plus dans votre métier?

Le contact clientèle et sa diversité. Chaque personnes est différente et chaque corps réagit différemment.

3. Quelles sont vos principales satisfactions?

De voir les clients arriver stressés et repartir avec le sourire et une certaine sérénité.

4. Qu’aimez-vous le moins dans votre métier?

Essayer de me vendre sans cesse et la recherche perpétuelle de nouveaux clients.

5. Quelles sont les principales difficultés et contraintes liées à votre poste?

Être à son compte demande une grande autonomie et rigueur au quotidien. Il faut être capable de croire assez en ce que l’on fait pour ne pas rebrousser chemin à la première difficulté.

6. Est-il nécessaire d’être mobile géographiquement pour évoluer?

Pour le démarchage et les interventions en entreprise, c’est préférable. A vous d’établir votre zone de chalandise.

7. En terme de rémunération, quelle est a fourchette de salaire (débutant à expérimenté)?

Le début peut-être très bas et mettre du temps à évoluer (500, 600 euros à son compte), pour finir avec une carrière à 3000 euros net, voire plus.

Conditions d’accès

1. Qu’avez-vous comme formation initiale?

Formation d’ortho-bio-énergéticienne dans une école de bien-être à Arcachon.

2. Quels sont selon vous aujourd’hui, les diplômes nécessaires ou la formation exigée pour exercer ce métier?

Je pense qu’une formation assez longue est nécessaire pour débuter, comme j’en explique l’utilité dans cet article. Le mieux étant de suivre un cursus reconnu par la FFMBE, ce qui vous donne déjà une excellente base pour débuter.

3. Quel parcours avez-vous suivi pour évoluer vers votre fonction actuelle?

J’ai complété cette formation par d’autres formations parallèles et je me suis beaucoup documentée personnellement pour en connaître un maximum sur mon métier. Chose que je continue à faire chaque jour, pour ne jamais me reposer sur mes acquis.

4. Est-ce que l’exercice de ce métier nécessite d’acquérir de nouvelles compétences?

Ce sont des métiers en pleine expansion qui changent continuellement et il est nécessaire de se former constamment pour évoluer en fonction de la demande, mais aussi du métier.

Conclusion

1. Quels conseils donneriez-vous à une personne qui souhaite exercer ce métier?

De s’accrocher et de croire en ce qu’elle fait. Ce sont des métiers non reconnus, dans lesquels il y a beaucoup de charlatans. Il est nécessaire d’évoluer entouré des bonnes personnes, et la concurrence rude vous pousse le plus souvent à vous remettre en question, mais il est important d’y croire pour continuer d’avancer.