Coup De Gueule Contre La Formation Bars Access

Coup de gueule sur le Bars Access Consciousness

C’est un coup de gueule aujourd’hui que je souhaite passer sur cet outil extraordinaire. Il faut savoir que pour devenir thérapeute Bars Access, il faut simplement suivre une seule journée de formation. Ensuite, pour devenir formateur (ou facilitateur, comme ils l’appellent), il faut suivre 3 jours de formations de 3 facilitateurs différents avant de payer bien sûr une cotisation pour utiliser le nom et les supports de formation de l’école. Ceci est souvent pratiqué par plusieurs écoles: ils déposent un « nom » de technique pour ne pas qu’on vous le vole et exige que vous suiviez un certain nombre de modules et de contraintes pour pouvoir l’utiliser. Mais ce n’est pas le sujet ici.

Une seule journée de formation est donc nécessaire pour pratiquer et essayer cet outil aussi puissant sur autrui. Le Bars access n’est pas anodin, c’est un soin libérateur des mémoires anciennes et des schémas répétitifs et il est donc là pour remuer comme je vous en avais déjà fait le retour à plusieurs reprises. Ce que je reproche avec cette méthode d’enseignement, c’est de ne pouvoir aller plus loin et surtout essayer de faire comprendre aux gens toute la subtilité et la puissance de cette technique.

Souvent, après le soin les gens sont perturbés, peuvent perdre légèrement pied ou au contraire être trop euphoriques, et c’est à nous thérapeutes, de pouvoir aussi les suivre et comprendre ce qu’il se passe. On ne joue pas avec l’énergétique, sous prétexte que c’est un outil « dans le juste ». Les personnes qui viennent nous voir sont des personnes qui nous font confiance et qui attendent de nous que l’on puisse les guider sur un beau chemin. Et si vous saviez le nombre de clients qui poussent ma porte de cabinet après avoir reçu un ou deux Bars Access de quelqu’un d’autre et qui sont complètement déséquilibrés depuis? Alors non, je suis désolée, comme beaucoup me l’ont demandé, je ne serais pas facilitatrice de Bars telle que l’enseignement est donné aujourd’hui, mais j’intègrerais probablement certaines clefs de cet outil avec d’autres techniques pour accompagner au mieux la personne et surtout, le thérapeute qui fait le soin.

Avec les Bars, il est possible de savoir comment la personne est, ce qu’elle demande, comment elle le reçoit, ce qui travaille le plus. Mais donner un tel soin à quelqu’un, sans même poser un questionnaire avant (comme il m’a été rapporté sur plusieurs expériences), c’est prendre des risques pour soi, pour son client et c’est inadmissible pour moi. Arrêtons de se prendre pour des apprentis sorciers, et apprenons aussi notre métier correctement! Nous avons la responsabilité des personnes qui viennent nous voir, et c’est ce type de comportement qui décrédibilisent la profession. Il y a certaines fois où des cheveux blancs peuvent me pousser sur la tête.

Ce n’est pas pour autant qu’il faut voir le Bars Access Consciousness comme quelque chose de malsain, bien au contraire. C’est un formidable outil, avec lequel nous pouvons faire plein de choses, il suffit juste de savoir correctement l’utiliser.

Commentaires
  1. cecile

    Bonjour Audrey,
    Cet article n’est pas récent, mais on m’a parlé de l’access consciousness récemment et je suis tombée ici. Toute cette agressivité (souvent passive, mais bien réelle) dans les commentaires m’a confortée dans mon opinion.
    J’espère qu’ils ne vous ont pas trop blessée. Ce n’est jamais agréable à lire, surtout quand, comme vous, on écrit avec les meilleures intentions du monde :)

  2. Kler

    Bonjour,
    Merci pour cet excellent article ! Je suis entièrement d’accord avec vous. Avant de se prétendre « thérapeute », je crois que certaines personnes devraient commencer par corriger ce qui est en eux. Je parle en connaissance de cause : une de mes amies qui fait de l’Access Bar Consciousness est actuellement en pleine crise avec son couple. Cela dure depuis 2 ans. Pourtant, elle persiste à continuer ses « soins » énergétiques sur des patient.e.s. Moi, je trouve cela indécent, absolument pas professionnel et surtout très dangereux, autant pour elle que pour les autres. Aujourd’hui, il suffit d’une formation pour se prétendre thérapeuthe. C’est une illusion ! Bien sûr qu’il y a des gens très bien qui font de la thérapie, mais être thérapeute est un métier. On ne s’improvise pas médecin, surtout lorsqu’il est question de la vie et du bien-être d’autrui !

  3. Cautivo Rossetti

    Bonjour ;) je trouve injuste de condamner une aussi extraordinaire technique par peur de tomber sur un mauvais praticien. Car il y en a dans tous les métiers!! Access est une technique qui peut aider tellement de personnes et peut-être en raison de votre coup de gueule vont hésiter maintenant. Des personnes qui vivent avec des souffrances emotionnelles depuis toujours et jusqu’à toujours. – 10 ans de psychothérapie ou 10 séances de Bars? Si on est dans un état inconfortable après une séance il suffit d’en refaire une. Si vous sortez de chez le dentiste et vous avez encore mal le lendemain (du vécu) vous faites quoi? Arrêtez de diaboliser l’amour.
    Consuelo Cautivo Rossetti
    Facilitatrice Access Bars
    Psychothérapeute ASP
    Lisez « Être follement heureux »

  4. Marie

    Bonjour, quand vous dites « on ne joue pas avec les énergies, c’est ce que je constate et compte dire au médecin qui m’a envoyé consulter une praticienne d’access bar, alors que je demandais un traitement anti-dépresseur à cause d’un état de grande détresse, que je connais par cycle depuis mon enfance et j’ai 44 ans, donc je sais reconnaitre le moment où en venir là est un moindre mal; les 2 heures qui ont suivi la consultation qui a été douloureuse au niveau du front: crise de larmes, de désespoir, de rage, auto-mutilation, état dans lequel je n’étais pas avant la séance; en réponse à mon sms alors qu’elle m’avait dit de la contacter si ça n’allait pas: allez consulter les urgences psychiatrique! 50 euro pour me retrouver plus mal que je ne l’étais, et même quelques jours après, alors qu’elle m’avait affirmé qu’il fallait attendre un peu pour un résultat positif, et qu’il pouvait arriver diarrhées, vomissements, larmes. Je suis scandalisée de voir que des gens totalement inconscients jouent effectivement très dangereusement avec les énergies et avec les vies des autres, en se faisant grassement payer à la fin et en pensant en plus le mériter et avoir fait une bonne action, se prenant plus ou moins pour des anges ou des êtres de lumière. Votre point de vue, de fait, me rassure, il y a quand même des praticiens qui agissent vraiment avec conscience et bienveillance. Merci à vous

  5. KER maczon

    je suis clairvoyante et j’ai fait une recherche sur Access. Premier effet on est attaqué sur le cerveau. Par qui? Il semblerait que ce soit un système magnétique géré par des gens très luciférien. La manipulation est évidente avec un fort risque de ne plus savoir »où on habite ». Encore une technique pour nous manipuler comme l’a fait le reiki il y a quelques temps.

  6. Pierre landrisse

    Bonjour,
    Merci pour votre témoignage.
    Je suis un patient et non un thérapeute, j’ai essayé plusieurs soins énergétiques (plusieurs techniques) et si j’ai eu quelques bonnes expériences, j’ai eu également 2 ou 3 très mauvaises.
    J’ai mis plusieurs mois à me remettre d’une séance de magnétisme qui m’avait complètement déséquilibré.
    Depuis je suis très prudent sur ces techniques énergétiques, qui sont certes très puissantes, mais j’ai l’impression que certains thérapeutes sont comme « dépassés » par leur propre technique.
    Le problème est qu’ils ne le reconnaissent pas, que dans ce cas là ils ne peuvent pas aider le patient, qui doit se débrouiller tout seul… moi il m’a fallu près de 6 mois pour que je revienne « les pieds sur terre ».
    Bien à vous.

  7. Bénédicte

    Bonjour, je suis ravie de vous lire concernant l’accès bar. J’ai effectivement entendu parler de plusieurs personnes ayant vraiment perdu pieds, et les « soi disants » thérapeutes incapables de les suivre dans cet après.
    Ces techniques sont ouvertes à tous, et tout le monde ne travaille pas avec la conscience nécessaire. Ce sont des techniques puissantes.
    Oui il est important d’informer le plus possible pour que les gens soient moins crédules : la baguette magique n’existe pas, seul le travail sur soi compte en étant aidé bien sûr par les outils à notre disposition aujourd’hui (et il y a le choix).
    PS : ce que vous faites est intéressant, merci.

  8. Merci pour votre retour. Il est difficile de dire si cette technique peut vous convenir, le mieux est de tester un soin d’abord, pour savoir ce que cela vous fait. Quant à l’EFT, ce sont toutes des techniques différentes.

  9. creton

    bonjour audrey

    je vous remercie d avoir créer ce blog car moi aussi je suis intéressée par cette  » formation » que je viens de découvrir récemment
    par rapport à l’eft , diriez vous que cela est different ou que cela se rejoint ?
    je ne connais rien à l’access bars et je souhaiterais avoir un conseil de votre part
    pensez vous que je devrais essayer cette journée de formation afin de découvrir ?

    un grand merci
    marie

  10. Blandine H.

    Bonjour,
    Déjà j’apprécie la démarche honnête et intègre de votre article. Je ne connais pas cette pratique de soin, mais j’en ai entendu parler dernièrement. Je suis très intriguée.

    En fait, j’ai une question (dont je n’ai pas pu trouver la réponse pour le moment):

    Quelle est la différence entre l’Access Bar et la Psycho Bio Acupressure ? Je connais la deuxième pratique, j’ai recours parfois à une énergéticienne qui utilise cet outil de libération des émotions et de croyances et j’en apprécie les bienfaits.

    En me renseignant sur la méthode d’access bar, je me suis rendue compte que la méthode de fond est la même que la PBA: stimuler des points du corps (ici en l’occurrence la tête), suivi pour le patient, dans les jours suivants, d’une fatigue, besoin de se reposer (ou encore comme lorsqu’on va chez l’ostéopathe).

    Est-ce qu’au bout d’un moment, toutes ces méthodes de soins qui se développent, ne se « chevauchent »-elles pas? Je crains que des patients ne soient happés par les nouvelles méthodes qui se présentent, et en ont pour leur argent au bout d’un certain temps, sachant qu’il faut toute une vie pour se connaître réellement, et encore, on en apprend sur soi et les autres, même toujours, à des âges très avancés.

    Dans mon cas, la PBA me convient mais il y a encore bien du travail à faire en moi, malgré mes nombreuses années de développement personnel à mon actif. Mais l’Access Bar (au vu et au su de sa présentation: outil révolutionnaire, extraordinaire, etc ..) titille une envie d’essayer qq chose de nouveau, avec l’espoir de guérir une bonne pour toutes, mes soucis personnels. Et je ne suis pas la seule à être dans ce cas, la vie est il faut l’avouer pas facile, elle est faite de hauts et de bas, et parfois on aimerait que tout s’arrange enfin. Aussi, on peut avoir tendance à se laisser prendre par une roue incessante de toutes les nouvelles pratiques de soins, guérisons holistiques, qui fleurissent toujours un peu plus et qui sont toujours présentées comme « LA » méthode inédite pour être libéré.

    Je suis ouverte à ces pratiques alternatives, je m’aperçois, en effet, qu’elles m’ont fait du bien. Mais c’est le pas vers une spirale de la dépendance aux énergéticiens qui prônent de nouvelles approches qui m’interroge…

    C’est avant tout un questionnement, n’y voyez aucune critique. Je ressens clairement votre bonne foi, la lecture de votre article laisse transparaître votre volonté de transparence et d’honnêteté dans la prise en charge d’un patient et c’est tout à votre honneur.

    Qu’est-ce que l’Access Bar m’apporterait de plus que la PBA par exemple? Qu’a-t-elle de plus?

    Merci et bonne journée à vous :)

  11. Pili

    Juste envie de dire que moi aussi j’etais Interessee mais après tout ces commentaires et ces attaques et jugements l’un sur l’autre, je me demande si vous n’avez pas oubliée ce pourquoi vous aviez tant envi d’aider votre prochain et ce pourquoi vous avez suivit cette mini formations sans vouloir choquer
    L’argent , nous en avons tous besoin
    Le marketing me dérange également mais libre à nous d’accepter de continuer ou d’en rester là.
    J’ai eu l’occasion de connaître par une psychologue cette méthode et depuis lundi passe , je supporte mieux la vie car j’etais Mal
    Alors , je continue d’esperee Que de nombreux changements positifs viendront à moi

  12. Patrice Scanavini

    Les Bars d’Access sont un outil extraordinaire pour lâcher tout ce qui nous encombre et nous empêche d’avancer. Après quelques séances dispensées par un praticien compétent on se sent léger, fortement ancré dans le présent on découvre une nouvelle lucidité sur soi et sur tout ce qui nous entoure. Ceci dit il y a de bons praticiens qui pratiquent cette technique avec le coeur et d’autres ayant découvert cette technique pour résoudre leurs problèmes personnels non encore résolus… Les résultats obtenus dans ces deux cas de figure ne sont absolument pas les mêmes. La formation est courte il est vrai et l’outil mis a disposition est puissant.
    Je n’ai qu’un seul conseil à donner aux gens intéressés : recherchez des recommandations de praticiens auprès de gens qui témoignent de résultats probants.

    Bien cordialement
    PS

  13. Marie

    Merci Audrey pour cette réponse que je lis aujourd’hui.
    Qui je suis me demandais tu ?
    Je ne connais pas la personne que tu décris et ce que tu dis d’Elle.
    Je suis Celle qui accueille, en toute bienveillance toutes formes de vie avec respect de la Vie.
    Et je te respecte. Je respecte aussi ton point de vue qui est le tien.
    Mon pdv aujourd’hui s’est quelque peu modifié avec le temps, plus de simplicité, de légèreté et de compréhension…
    L’Univers envoie des indices qui nous renseignent sur soi, sur ce que nous avons à savoir sur soi, et sur ce que nous avons à faire avec ce qu’il nous envoie, dans ce que nous faisons.
    Et aujourd’hui je pense ceci :
    Tes clients étaient une richesse inesrimable pour toi.
    Et toi, tu as pris ces informations pour juger tes confrères, et plaquer sur tes clients des informations gratuites.
    Ton corps et toi et leurs corps et eux venaient pour libérer ces mémoires.
    Il n’y a pas de hasard Audrey.
    Tu es une contribution à cette libération que le monde a besoin.
    Pourquoi irais-je chercher d’autres mots (maux) qui viennent confirmer ce qui se passe dans notre monde…
    Permettre cette prise de conscience pour percevoir, savoir , être et recevoir.
    C. G. Jung expliquait déjà cela…..
    Long à dire sur les phénomènes de synchronicité….
    On attire à soi toutes les petites parties de soi, et parfois on a tendance à rejeter celles qui ne nous convient pas au lieu de composer avec….
    Et peut-être pouvoir se dire, super, cela va être une excellente séance de bars.
    Pourquoi utiliserai-je un autre langage, d’autre mots pour dire la même chose ayant la même résonance vibratoire énergétique.
    Et la, avec ce sujet, il y a lourd à déblayer…..
    Et pour moi, et pour…. les intervenants…
    Bravo Access ??!!!.
    Personne ne me formate, ni me dirige, ni me dit comment penser.
    Je suis pragmatique.

  14. Bonjour Muriel et merci de votre avis. C’est interessant de voir comment dans votre message vous réussissez à vous contredire directement (c’est une publicité pour moi, mais aussi pour access). Parce qu’une entreprise prend beaucoup de place je n’ai pas le droit de la remettre en question? J’ai connu Access à ses débuts en France et cet article date de ce moment-là. Comme je le répète, je ne critique pas l’outil, mais son enseignement et la démarche commerciale qui a derrière. Et ayant beaucoup de personnes qui viennent au cabinet suite à une séance qu’ils ont reçu « comme si tout allait bien » mais qui ne vont pas bien, c’est pour moi important d’en parler. Parce que mon but premier est le respect de chacun et de sa santé. Pas l’argent attendu derrière.
    Belle continuation à vous.

  15. Muriel Barthelemy

    Je viens de prendre connaissance de votre « coup de geule » à propos des Bars d’Access Consciousness.

    C’est votre façon de voir les choses et de les interpréter….

    Bravo pour votre publicité gratuite, une technique de manipulation vieille comme le monde, en critiquant ce processus, vous faites parler de vous et suscitez toutes ces réactions…

    Cependant, ce que vous n’avez peut-être pas perçu, c’est qu’en utilisant ce procédé, vous créez aussi de la publicité pour Access Consciousness, car vous invitez les personnes qui lisent vos remarques, à se « rendre compte » par elles- mêmes de ce qu’il en est ! En résumé prendre conscience…

    En guise d’informations, sachez qu’actuellement il y a plus de 174 pays dans le monde, qui utilisent les Bars et bien d’autres outils, à la suite d’une seule journée comme vous l’avez suivie peut-être.

    Bien à vous

  16. Severine

    Petite précision on ne devient pas thérapeute Bars Access …. On devient facilitateur …. Etre thérapeuthe cela demande plus d’une journée, c’est un chemin d’apprentissage de l’écoute (cf par exemple les approches d’écoute de Carlo Rogers ….) … Les coups de gueules viennent justement de la confusion ou, après une seule journée de facilitation access bars, l’on se prend pour un thérapeuthe (celui qui va accompagner, soigner, écouter l’autre) quand on fait une séance de bars … Non on est pas thérapeuthe chez access … on est juste un praticien et un facilitateur de bars … et la personne qui reçoit la séance de bars s’ouvre à de nouvelles possibilités … ou pas … Et ça va la brasser … ou pas … ça va être bousculant ou magique ! Et Il n’y a rien à « gérer » dans une séance de bars …. Juste tout au plus expliquer les bases de l’approche énergétique quantique « rien de bien ou mal », juste des points de vue, jugements , limitations qui sont déblayées …. Et oui il y a un côté business qui nous dérangent tous/toutes , surtout en France, et si on arrêtait de juger le business comme si c’était « mal » ?… Et pour vraiment aller plus loin dans la pratique des outils d’Access … il est intéressant de faire les stages avancés .. les stages entre 1400 et 3500 euros pour 3-4 jours … Et vous savez quoi ? j’ai encore le point de vue que c’est cher ! mais vous savez quoi ? je sais que ce n’est qu’un point de vue intéressant … que ce n’est pas la vérité ! Puisque la vérité, la réalité, ce ne sont juste que des visions des choses que nous solidifions et consolidons et que nous pouvons changer à tout moment ! Et si nous étions tous des apprentis sorciers ans aucun jugement sur nous ou sur les autres ?

  17. Del

    On nous parle d’amour inconditionnel, de guérison et d’argent.
    Guérir autrui, c’est guérir ce qui nous entoure, donc une partie de nous. je pratique la thaumaturgie depuis très longtemps et n’est jamais réclamé le moindre centime. je pense qu’aider sont prochain, c’est l’aimer. l’argent n’a pas à rentrer en ligne de compte dans ce processus. C’est même plutôt malsain que de profiter des faiblesses ou du malheur d’autrui pour s’enrichir. Les gens qui attendent toujours quelque chose en retour, ne savent pas donner et manque de crédibilité à mes yeux.
    Quand serons nous prêt à changer réellement les choses ?

  18. Hali

    Merci beaucoup Audrey pour cet article qui à la fois m’éclaire et me rassure. Je suis tombée dessus en faisant des recherches car on vient de me proposer une journée de formation en Access Bars à 300 Euros. Le prix m’a semblé excessif par rapport aux conditions de formation proposées en l’occurrence (la facilitatrice nous accueille chez elle et n’a donc pas à louer de local), et l’assurance de pouvoir pratiquer sur des « patients » au bout d’une journée m’a grandement questionnée. En cherchant à mieux comprendre de quoi il s’agissait j’ai constaté qu’un tarif unique était fixé à l’international pour l’Europe: la journée coûte 300 Euros, et ceci que la formation soit proposée à Paris ou en province, en ville ou à la campagne, autrement dit indépendamment des frais, très variables d’une situation à l’autre, engagés par le facilitateur ou la facilitatrice. C’est la première fois que je constate un tel fonctionnement dans le cadre des stages et formations que j’ai pu effectuer au long de mon parcours (d’un certain nombre d’années maintenant ;) )

    Merci également aux personnes qui ont commenté cet article; là encore cela a contribué à m’éclairer. Je précise que je suis thérapeute depuis plus de dix ans et que pour moi, RIEN, absolument RIEN ne justifie qu’on insulte quelqu’un dans le cadre d’un accompagnement thérapeutique. J’aimerais rappeler que la formulation de type « c’est pour ton bien » est toujours à considérer avec une grande prudence. Je note également que le terme « patients » a bel et bien été employé dans la proposition de formation que j’ai reçue, or le terme « patient » sous-entend d’emblée que l’on va prodiguer des soins. Pourquoi ne pas être clair à ce sujet? Enfin je souhaite faire remarquer que l’alternance systématique entre un discours visant à convaincre autrui de ses (importantes) limitations et un discours lui assurant qu’il est « merveilleux » est un procédé d’alternance entre dévalorisation et séduction. C’est procédé n’a rien de nouveau, il est très bien rôdé… et il est tout sauf bienveillant et encore moins thérapeutique ou libérateur (voilà que moi aussi je pousse mon coup de gueule! ;) )

    Je retiens de tout cela que l’Access Bars est très intéressant et j’ai bien envie de l’expérimenter pour moi-même, avec une personne de confiance. En prenant le temps de rencontrer les praticiens, je pense que je devrais trouver celui ou celle qui me convient :) En revanche je resterai éloignée du parcours de formation tel qu’il est formaté actuellement et de la « fondation ».

    Encore merci!

  19. Bernard

    Bonjour à toutes et tous,
    Je m’intéresse aux bars depuis que j’ai vu une pub dans une salle d’attente?. Puis j’ai commencé ma petite enquête pour voir où je mettrai les pieds le cas échéant. Et je suis tombé sur ce site d’Audrey, très bien fait d’ailleurs!
    J’avais quelques doutes et craintes, par rapport au prix demandé, tant de la consultation que de la formation. Çà me rappelle le reiki, exorbitant aussi financièrement. Et tous ces mystères autour, on sent bien qu’il y a quelque chose de pas net, de trouble, sectaire…
    J’avais envie de suivre un stage, mais heureusement je suis tombé sur ce blog, et les commentaires négatifs en majorité venant des praticiens eux-même, me conforte dans le sens que je peux faire autrement et moins cher aussi.
    Et surtout j’aime les choses établies, solides, avec une histoire derrière, une base, une tradition…Vous me comprenez je pense.
    Merci

  20. Sophie

    Bonsoir Autrey, merci de ce partage d’info. En effet, je suis intéressée pour me former à cette technique mais lorsque j’ai vu que la formation ne durait qu’un seul jour, j’ai trouvé ça très très léger. Vos retours confirment mon sentiment.
    Cependant, au-delà de la problèmatique (essentielle à mon sens) de l’accueil, l’accompagnement et du suivi de nos clients/patients je me demandais si lors de la formation, on reçoit ce soin ? ; et d’autre part, peut-on le pratiquer sur soi (auto pratique, comme en reiki) et sans risque ?
    Je vous remercie d’avance de votre réponse !

  21. Estelle

    Bonjour, je rebondis sur toutes vos réflexions : effectivement, j’ai envie de dire : les bars sont une belle technique, incroyablement efficace. Mais le reste… Fuyez ! Prendre ce qui est bon, cela vous coûtera 300 euros et une journée. Si vous souhaitez pratiquer, c’est effectivement important de refaire au moins une journée. Mais après cela… Ne vous engagez surtout pas dans les formations alléchantes… non seulement c’est très cher, mais sous couvert de développement personnel, on entend des horreurs ! manipuler les autres grâce à l’énergie c’est bien, insulter les personnes en conférence pour »faire remonter des mémoires » c’est bien aussi (ce que fait Gary Douglas), se gargariser du fait d’être humanoïde, donc différent des humains un peu basiques, en d’autres termes beaucoup mieux quand même (c’est quoi ça ? Comment peut on dire ça?)… Ravaler la compassion au rang de complexe de supériorité… ah… les sentiments au rang d’attachements inutiles produits par le mental… Ok…
    Mais là, ça justifie une froideur et une non implication qui me gênent beaucoup. Tant pis pour les pauvres, ils ont choisi d’être pauvres avant de s’incarner dans cette vie ! Sauf que là, maintenant, jai envie de dire qu’ils ne s’en souviennent pas… Mais tant pis pour eux quand même. Quand on sort de ce lavage de cerveau, on n’a qu’une envie : voir des gens normaux, normalement empathiques, parler de la vie de tous les jours. Loin de tous ces apprentis sorciers pour qui nous ne sommes qu’une pompe à fric… Un truc positif: depuis que j’ai pratiqué Access, je suis heureuse de vivre ma vie… Car elle n’est peut être pas parfaite, mais au moins elle existe vraiment ! Je suis en connexion avec ce qui m’entoure, tout simplement. Ah oui, et comment peut on rabâcher qu’il faut lâcher le mental en restant assis toute la journée, à ingurgiter des formules indigestes sans bouger son corps ? Pffff… Laissez tomber, prenez plutôt de belles vacances avec des gens que vous aimez ! Et réjouissez vous de ce magnifique monde imparfait qui nous entoure ! Tellement heureuse d’en faire partie! Joie, et belle journée à tous.

  22. Sarah

    Bonjour Audrey,
    Je viens de faire la formation access, je n’y connaissais rien avant de la faire et n’en avait jamais entendu parlé!
    Et je vous rejoins sur le fait que le côté business me dérange aussi, et je trouve également qu’une seule journée de formation n’est pas exactement suffisant…
    Mais au delà de cela je suis très contente de l’avoir fait, je souhaitais vraiment contribué au bien être des gens, je ne fais ça qu’en parallèle de mon travail actuel sur mon temps libre, mais rien n’arrive par hasard non plus j’en suis persuadée
    Très belle continuation à vous!

  23. Sonia C.V.

    Bonjour à tous et un grand merci à la fois pour cet article ainsi que les nombreux commentaires.
    Practicienne Lahochi, je n’ai découvert que récemment la méthode Access et étais vraiment intéressée pour suivre la formation. Néanmoins depuis ma rencontre avec un formateur lors du salon zen, quelque chose me freinait. Force est de constater en vous lisant que j’ai bien fait d’ecouter mon intuition en ne me précipitant pas, il y a bien des zones « d’ombres » ou plutôt non assumées.
    En effet, ce formateur alors qu’il me présentait la méthode et la formation a commencé à bafouiller lorsqu’il a abordé la manière dont avait été créée la méthode. Je le regardais en souriant et me mordant la langue pour ne pas lui couper la parole et lui dire « ok en gros il a reçu un message par canalisation, pourquoi ne pas le dire franchement? ». Suite à cela j’ai mis les pieds dans le plat en lui demandant ce qu’il en était des crises de guérisons et là aux surprises, avec cette méthode, elles étaient quasi inexistantes….
    Ajoutant à cela, l’ensemble de vos précédents commentaires , je suis plus que dubitative sur l’enseignement transmis, comment peut-on légitimer une méthode sur laquelle on nous cache des choses, choses qui pour ma part me semblent essentielles. Quelle honte y-a-t-il en énergétique à parler de channeling ou admettre que le bénéfice des bars peut passer par une phase désagréable voire perturbante?
    La seule explication… on y revient,le business. Appâter le plus de monde et notamment des néophytes qui ne sauront gérer la clientèle.
    Cela est plus que préjudiciable pour l’ensemble des thérapeutes et pour la méthode elle-même.
    Cela est bien dommage car cette dernière en elle-même me paraît très belle et me convains.
    Au moins maintenant, je sais qu’il faudra que je sois vigilante quant au choix du formateur et de prendre beaucoup de recul quant à ce qui me sera transmis.

  24. Bernadette

    J adhère aux commentaires sur l méthodes de certain e.s facilitateurs. Facilitatrices..et toutes ces phrases..ces mots..tout ce jargon dobtil n faut absolument partagé si la personne n a pas fzutgobdatiln etc etc.l côté sectaire et fric m deokait. J travaille avec les outils BARS. Mtvss.et lifting mais oas un pied dans l engrenage business a l américaine. De plus l historique et l passé au sein de l eglise de scientologie du créateur dont il n faut surtout PAS divukguer m gene.

  25. Bonjour Judy, vous pouvez tout à fait mettre de la musique pour participer à l’ambiance, pour moi, cela ne bloque pas les bars (surtout si c’est une musique juste d’ambiance). Cependant, il peut parfois être bon de savourer le calme (dans une ambiance déjà multisensorielle de notre quotidien). Laissez parler votre coeur <3

  26. judy

    J’adore Access bars consciousness, mais le fait de ne pas pouvoir faire une séance avec de la musique relaxante me laisse perplexe. Je n’aime pas non plus que je sois obliger de donner les soins a leurs manière. Quelqu’un peu me dire pourquoi le simple fait de mettre de la musique relaxante fermerais les bars? Pourquoi les autres soin tel que le yantha ou le reiki peu être fait avec un ambiance de relaxation, mais pas Access bars?

  27. Catherine

    Bonjour je suis d accord sur ce coup de gueule on ne joue pas avec les énergies aujourd’hui je suis très mal si je vous expliquais vous seriez comme beaucouo autour de moi a ne pas comprendre et croire ce que je vis

  28. Garance

    Bonjour,
    Comme toute autre technique la question qui se pose c’est pas la technique en elle même qui est remise en cause mais la manière dont les gens l utilisent. J ai pratiqué le reiki ai eu fait des soins sur une personne, je l avais prevenue que cela aller remuer bcp de choses, et c’est ce qui s ‘est produit, pourtant la personne a rejeté tout cela en disant que c’était pire qu avant. J ai croisé aussi des gens qui ont pratiqué le reiki sur moi(maitre reiki) durant le soin on enlevé les mains créant aisni des ruptures de flux sur mon corps trés tres inconfortable comme sensation, une fois le soin fini hop au suivant. Ceci pour expliquer que dans bcp de domaines c’est aussi ce qu en font les gens qui peut s’avérer incomplet voire trés inconfortable et peut donner une mauvaise presse à ces soins qui sont pourtant trés puissants s ils sont faits avec amour et bienveillance.

  29. Cybione

    Bonjour,

    Je rejoins vos ressentis. Coupeuse de feu depuis mes 15 ans, puis « maître » enseignante reiki, praticienne EFT (après plusieurs années de formation), énergéticienne, j’ai fait la « formation » Bars access.
    Pendant quelques années, je n’ai pas utilisé cette méthode, étant dubitative, non avec l’outil pur (les bars), mais avec le discours (et le mantra de déblayage pour lequel je ne ressens rien du tout).
    En effet, dans le document transmis, de traduction plus que sommaire, la majorité du texte est consacré au business et au moyen de gagner plus(faire plus de facilitation, étendre le réseau, cotiser, etc…), ce qui me perturbe énormément, comme si la pratique était secondaire au gain.

    Certes, nous gagnons tous de l’argent avec nos pratiques, mais ce n’est pas notre but premier, qui est de faire bien notre métier, d’apporter de l’aide aux patients.

    Maintenant que j’ai compris mes gênes, je l’utilise de nouveau, avec des mots qui me parlent. Comme tous les autres outils auxquels je me suis formée préalablement. Car je refuse de suivre les yeux fermés un dogme auquel je ne crois pas complètement.

  30. Becdelievre

    Bonjour j ai cheminée seule dans le domaine de l énergétique depuis bientôt 18ans, radiesthésie, magnétisme, massages, tantra et reiki, tout en évoluant moi même grâce à ce chemin en prenant
    Conscience de ma connection avec l univers, (grâce aussi à un livre que je vous conseille conversation avec dieu)..j ai découvert access grâce à une amie, j ai reçu un soin en tant que cobaye, mais j ai été surtout interpellée par la philosophie de création la ou j ai mis plus de 10ans à cheminer comprendre ce phénomène il y a aujourd’hui access qui effectivement n est pas très personnel mais apporte des clés, un protocole qui permet très certainement un grand gain de temps.. Alors oui les phrases que je ne connais pas vraiment mais entendu par mon amie, me ramène beaucoup à ce que j ai intégrée durant mon cheminement, je vous dirais choisissez de les découvrir seul et vous aurez votre propre ressenti et expériences, phrases et connexion avec l univers ou choisissez une méthode plus rapide qui semble tout aussi efficace mais qui demande confiance et lâcher prise envers ses créateurs… A chacun sa réponse,à chacun son choix… Suivez votre coeur.

    Belle journée
    Murielle

  31. Annabelle

    Je pratique depuis 3 ans bars et je m’en suis qq peu éloignée un temps, tout en pratiquant autour de moi. Depuis un an j’ai repris et fait plus récemment lifting facial et j’aimerais faire la class corps 3 jours. Je vais me mettre à mon compte en fin d’année pour un accompagnement global avec d’autres outils + ceux d’access. Je dirais qu’en lisant tous vos témoignages, qq part chaque point de vue est intéressant. J’ai rencontré les memes sentiments, et inconforts sur ce côté dit business à l’Américaine, des formations couteuses,etc….. J’ai assisté à des faux semblants, des rivalités, compétitions entre facilitatrices et pour moi rien de cohérent avec l’ouverture de conscience et le non jugement vers quoi avance Access. Ils me renvoyaient certainement des choses de moi, mes points de vue etc….à lâcher.
    Je pense que peu importe la technique, chacun a son rythme d’évolution, et chacun utilise son action bienveillante à sa facon. Je suis revenue plus modérée vers Access, ce sont inévitablement de puissants outils. Certes je me suis sentie un peu démunie quand des clientes me rapportaient des inconforts pour les rassurer. Bien entendu je leur disais que c’était comme une phase de guérison, que des choses pouvaient remonter et se libérer, émettez des questions, formules de déblayages…etc…. j’ai questionné des facilitatrices qui me donnaient des explications différentes, ou juste = tu as tout en toi, tu sais….. bon beh…. alors parfait ça m’obligeait à me faire confiance et voir en moi, mais bon…Je suis certainement pas encore en pleine confiance et en communion avec mon corps pour sentir . Alors pour ma part comme bcp de personnes accompagnantes, je vais faire un mixte de ce que j’ai pu apprendre dans d’autres méthodes et Access , et je conduis les choses comme je le sens et avec la conviction de tant de possibilités créatrices. Pour moi l’important est d’être alignée à son coeur, à sa joie, et respecter au mieux les différents êtres autour de moi, et de se dire que chacun a sa façon nous contribuons au changement.

  32. lalalaitou

    Bonjour, oui les bars fonctionnent mais il ne faut pas faire n’importe quoi avec, j’ai eu 3 séances de bars avec une sophrologue qui les utilise en plus de son parcours déjà opérant.
    les bars déblayent aussi les ascendances , vies antérieures (s’il en est), les bars déblaient ce qui est prêt à être changé et offrent des outils pour accompagner ce changement.
    Mais les bars ne sont pas la réponse, ni access consciousness et oui, il y a un buisness et oui, il faut être vigilant et oui, tout jargon qui remplace votre parole est très inquiétant.Il ne faut jamais s’en remettre à quelque chose.Et comme avec toute chose, selon ce que l’on en fait tout n’est pas bon et peut même être très dangereux. Il y a des petites phrases activatrices d’énergie aparemment mais de là à contenir notre existence en elles pour vivre, c’est autre chose.
    Restons libres;toujours.Je préfère Desproges aux bisounours.
    Donc, oui faisons attention comme pour tout dans la vie !

  33. Bonjour Marie, et merci tout de même déjà du temps et de l’énergie que vous avez pris pour lire ces écrits. Je suis désolée mais malgré vos grands discours, le fond de votre message ne passe pas, car il est ponctué de phrases toutes faites, apprises lors de la formation en Access Bars que je reconnais bien. Ce sont justement tous ces tics de langage, tout ce formatage d’idées qui me gênent dans cette formation, comme la sensation que vous DEVEZ adhérer à ces propos sous peine d’être « rejeté » de cette « communauté ». Oui, des outils sont proposés pour aider les autres, oui, des formations complémentaires sont aussi proposées depuis quelques années pour enrichir la pratique, mais ces formations sont faites par les mêmes personnes, sans s’enrichir de l’ouverture d’esprit d’autres praticien probablement tout aussi expérimenté.

    J’ai l’intime conviction que l’enrichissement personnel comme professionnel vient de l’échange entre praticien, et surtout, de l’ouverture que vous prônez, mais qui en manque cruellement dans votre démarche, et dans celle d’Access. Si l’ouverture était prônée, alors leur réponse qu’ils m’ont faite (à moi et d’autres praticiens qui ont stoppé leur entente avec eux), de pouvoir enseigner cette pratique sur un peu plus de temps et avec d’autres outils a été refusée. En effet, en sortant de leur cadre, ils ne peuvent toucher l’argent et contrôler leur réseau. C’est ce manque d’ouverture qui me gêne justement.

    Je rajouterais aussi que ces praticiens, ces receveurs déçus, déchus, suite à une séance qui leur a simplement rien fait ou au contraire, qui les a complètement détruits, m’appellent, viennent me voir aussi pour essayer de rassembler les morceaux, et ça, je suis désolée, mais dans ma qualité d’humaine et de thérapeute, ça me détruit profondément, de voir la perte de confiance en soi et en d’autres thérapeutes que cela peut entraîner. Permettez-moi depuis des années, de finir par m’en indigner!

    Alors à la question, à cette phrase prônée par Access « Comment ça devient encore mieux que ça?», je répondrais en ouvrant les frontières, les connaissances et en reconnaissant chez autrui la capacité de nous enrichir. Dans chacun de mes stages, de mes séances, je m’enrichis aussi des expériences et des retours de chacun, c’est ce qui me garde d’un égo, justement. Je ne prône jamais avoir la science infuse, et c’est ainsi que je continue à évoluer.

    Et je finirais par une chose, très simple, c’est qui êtes-vous Marie, dans ce non-jugement, cette ouverture et cette remise en question que vous prônez, à me critiquer, me jugez et me tutoyer? Ne mériterais-je donc même pas le respect?

  34. Marie Montinet

    C’est très long ce que j’ai à te dire Audrey.
    Et tout ceux ou celles qui débattent sur ce sujet.
    Puisqu’il est ouvert, et donc ouvert à tous et toutes.
    Je me présente :
    J’ai commencé par la Médecine Chinoise dans les années 80, basée sur l’acupression, la circulation d’énergie, la posture et la pharmacopée….. etc…
    Je suis Thérapeute en Psychologie Biodynamique Psycho-Corporelle, depuis 1992
    Praticienne en Massages Californiens dont l’origine vient d’une thérapeute en Gestalt
    (Margaret Elke se forme à l’institut Esalen, situé à Big Sur en Californie, dans les années 1960. Elle y étudie le travail de Fritz Perls, sur la Gestalt thérapie)
    Le Massage Californien contribue et permet l’accès à l’éveil de la conscience corporelle
    et ré-harmonise les énergies.
    Praticienne en Réflexologie Plantaire Thaïe, comme le Massage Californien, il ré-harmonise les énergie, entre autres…..
    Praticienne Access Bars depuis début Juin 2017, et Facilitatrice Bars depuis octobre 2017.
    J’ai découvert Access Consciousness qui est une continuité de mon cheminement et permet d’avoir des résultats et sur soi, et sur autrui d’une façon très rapide.
    Et parfois, ce n’est pas en 1 séance que certains blocages peuvent se déverrouiller .
    Apparemment, il semblerait que tu l’ignores et te conduit à avoir des réponses toutes faites, et limitatives, avec aucune indulgence, ni aucune question à propos de toi, et de ceux que tu juges ?
    Et de nos Fondateurs et Co-Fondateur ?
    En général, cela nous renvoie toujours à nous même.
    Qu’est-ce que tu vois chez les autres que tu ne reconnais pas chez toi qui résiste à lâcher et s’ouvrir à plus de choix, possibilités, créativité,, plus d’argent, etc. ?
    Quoi d’autre est encore possible ?
    Access Consciousness inclut tout et ne juge rien. Ces outils permettent une plus grande ouverture de la conscience et d’accéder à la capacité de savoir que tu sais déjà.
    Apparemment, il semblerait que tu n’aies pas senti cela, et que tu aies un égo démesuré , et des résistances, en profitant de ce coup de gueule pour te faire de la pub et faire de l’incitation à
    la colère, la rage, la haine et réveiller les démons en toi, et essayer de réveiller en autrui leur désir de dénigrer comme le monde a toujours fonctionné ainsi et on peut le constater dans tous les conflits de mémoires collectives dans le Monde.
    C’est un cadeau, ton coup de gueule.
    Apparemment, ta certification d’une journée ne t’a pas interpellée pour approfondir les tenants et les aboutissants de ce manuel qui ne t’a pas permis d’avoir plus de conscience, sinon, tu ne parlerais pas comme ça.
    Quelles sont toutes ces limitations, considérations, jugements, idées, etc…. qui t’empêche de reconnaître la magnifique praticienne que tu es et de l’Être infini bienveillant que tu es et que tu n’as pas encore reconnu?
    En reconnaissant tes capacités, sans jugement, tu as accès à la bienveillance vis à vis de toi, tes confrères et tes consœurs, tes clients, le Monde !
    Apparemment, tu préfères accorder plus de crédits aux 1ères personnes que tu rencontres qui viennent te voir plutôt que de reconnaître les capacités que chacun et chacune ont.
    Si tu as ses capacités, dis-toi que tes collègues ont la même conscience professionnelle, et parfois, l’histoire de la personne est tellement lourde, qu’il y a tellement de résistance à recevoir, que le corps libérera que ce que la personne est disposée et apte à recevoir !
    Dans ta formation de 1 journée, les Facilitateurs nous remettent un manuel, des planches qui nous permet d’étudier d’une façon approfondie la bonne imposition de tes mains.
    En remettant ce manuel, l’idée n’est pas de le mettre sur une étagère.
    Donc, il est bien stipulé que l’enseignement, l’expérience, la pratique doit se poursuivre dans les échanges et ne s’arrête pas là à une journée. Qu’il convient donc de faire des échanges toutes les semaines.
    Je suis convaincue que chaque personne qui reçoit cet enseignement et souhaite lancer son business pratique ainsi.
    Je pratique ainsi autant que faire se peut : C’est une véritable richesse.
    Cette invitation est dans le manuel.
    D’autre part, les Facilitateurs sont tous l
    à pour répondre à toutes tes questions.
    Leur as-tu simplement posé une seule question à propos de ce que tu rencontrais comme difficulté ?
    Si la difficulté ne venait pas de ton client mais de la tienne qui t’a empêché de percevoir, savoir, être et recevoir et reconnaître la contribution que tu es pour toi, et la personne ?
    Que sais-tu des personnes que tu critiques si fortement ?
    Connais-tu leur cheminement ? Connais-tu leur pratique ? As-tu fait un échange avec Elles ?
    Qui et quoi te permet de juger et de limiter les capacités de professionnels que tu ne connais pas, qui je n’ai aucun doute la-dessus ont fait de leur mieux avec les personnes qu’ils reçoivent.
    Ce n’est qu’un don, il n’y a rien d’autre à faire.
    On donne avec bienveillance et la personne reçoit.
    Nous ne sommes que les catalyseurs du changement.
    Nous sommes tous une contribution que le monde requiert.
    Maintenant tu critiques Gary et Dean, et tu parles d’argent !
    Ils sont un exemple et ils t’enseignent comment te faire de l’argent en t’amusant.
    Apparemment, tu n’as rien perçu de tout ça.
    Ils t’invitent si tu le souhaitent à t’enrichir, comment te sortir de l’endettement, et comment gagner de l’argent en t’amusant !
    Si l’Argent n’était pas un problème et si c’était toi qui est le problème qu’en penses-tu ?
    A combien estimes-tu ta santé, ta vie, et le prix de tous les manteaux de tous tes ancêtres, des amis, depuis l’homme de Cro-Magnon, et du monde à ce jour … etc… que tu portes sur le dos sans le savoir ?
    Que serais ta vie, toi et ton corps
    si maintenant tout ce qui ne t’appartient pas ?
    Ton corps et toi se sentiraient-ils plus légers ?
    A qui cela appartient-il tout ce que tu dis ?
    Comment ça devient encore mieux que cela ?
    Et quoi d’autre encore est possible ?
    Ne nous voilons pas la face, toute personne qui lance son activité est un business.
    Il souhaite développer son business et crée davantage pour amener toujours plus de joie, de facilité, plus de clients qui cherchent des solutions à leur problèmes et qui forcément créeront et généreront de l’argent pour soi.
    Tout en apportant la merveilleuse contribution aux clients, les Praticiens souhaitent aussi se faire de l’argent et celui ou celle qui dit qu’il ou elle monte son activité, son business parce qu’elle est philanthrope et qu’elle n’a pas besoin d’argent, c’est simplement un point de vue intéressant.
    Pour moi, j’ai monté mon business, bien entendu pour me faire plus d’argent, sinon, je resterais chez moi, j’ai joint l’utile à l’agréable.
    Et ce, pour le monde. Car nous sommes tous une belle contribution pour le Monde.
    C’est normal que Gary et Dean insistent sur le côté business, pour ceux qui souhaitent développer leur affaire.
    Ils souhaitent avant tout que nous ayons la vie que nous désirons, et nous fournissent gratuitement leurs idées et astuces.
    Tout comme les Facilitateurs qui diffusent en permanence des webinaires pour permettre d’ y recueillir un maximum d’informations utiles.
    Les formations, tu les fais ou tu ne les fais pas.
    Ils mettent à notre disposition une tonne d’outils gratuits qui contribuent à nous encourager.
    Si ce côté business dérange, ils n’obligent personne à aller consulter leur site, ou regarder leur vidéos, ou lire leurs dernières nouvelles ou classes qu’ils dispensent.
    Y aller, pour critiquer revient, sans savoir, à se limiter à l’ouverture à une tonne de choix et possibilités, de se fermer à la capacité d’une plus grande ouverture de la Conscience.
    Tous ces outils sont à notre portée, dans l’instant ?
    A quoi reconnaît-on quelqu’un de négatif ?
    A chaque solution, il trouve un problème.
    Tout ce qui ne permet pas de s’ouvrir à plus de joie, choix, possibilités, créativité, bienveillance, qui créent en permanence des jugements et limitations hâtifs, allons-nous
    tout le détruire et le décréer maintenant  ?

  35. Amo

    merci pour tous les commentaires,
    j’aimerais finalement bien aller voir de quoi il en retourne.
    Où faut il se renseigner ?
    merci

  36. Julie

    Mon père a vu un.e représentant.e lors d’un salon et vient de m’en parler d’une façon qui m’a tout de suite interpellée (sachant que mon père est facilement aveuglé par tout ce qui est « nouveau » dans ce domaine)…

    En fait une simple recherche sur google et sur leur site permet de savoir que le nom et le logo sont des marques déposées (donc business), et que le fondateur est un ancien de l’église de scientologie, ce qui veut tout dire !!!

  37. Shana, si cela avait été de la publicité déguisée, je serais devenue formatrice à cette technique pour dire que MA façon d’enseigner est la meilleure, mais ce n’est pas le cas. ;)

  38. Shana

    j’ai du mal à comprendre d’où vous venez avec ce blog, est ce une pub masquée pour nous dire que nous devrions vous consulter et que les autres sont des arnaques ? pas très clair ce coup de gueule, plutot coup de pub !

  39. Parascandolo

    Bonsoir. Oui!!! Moi aussi , j ai été très déçue par le côté business, ET par le côté récupération de tout un tas de théories telles que le triangle dramatique d.Eric Berne( persecuteur, victime et sauveur) et j.en passe. Une formation d une journée, où on a beaucoup beaucoup rigolé – bêtement- au lieu de prendre avec respet ce que nous étions en train de faire: toucher la tête des gens, donc les energies subtiles. Je suis très perplexe, quant au fait de toucher le chackra de la couronne, ce que l.on ne fait jamais en Reïki. 270€jetés pour moi!

  40. ludovic ledard

    oui, je suis d’accord avec Meena.
    Je comprends que cela peut-être frustrant pour un thérapeute qu’il y ait une méthode aussi simple pour accéder à la conscience.
    oui cela n’est pas une thérapie.
    oui on ne va pas gratter pour savoir les origines…
    C’est juste un outils pour se libérer de ces croyances limitantes et pouvoir faire d’autre choix, comme par exemple ne plus vouloir comprendre pourquoi on va mal, et choisir d’essayer d’autres fonctionnements…
    Oser une nouvelle vie, plutôt que de tenter de réparer celle qui ne fonctionne pas!

  41. Bernard Duchêne

    Je partage complètement l’avis d’Audrey Besson.
    C’est d’ailleurs pour cela que pendant plus de deux ans, j’ai « donné les Bars à mes proches, mes amis… J’ai fait des échanges avec d’autres praticiens en moyenne une fois par mois. C’est après avoir ressenti que je me suis lancé en tant que praticien. Tout le monde devrait pratiquer ainsi. Les Bars sont un formidable outil, à condition de faire attention ! C’est ainsi que je ne pratique jamais sans avoir conversé au moins 30 à 45 mn avec la personne qui me fait confiance et je lui propose un accompagnement.
    Je suis maintenant facilitateur, c’est à dire formateur.

  42. Poiroux

    L’access bars m’intéresse mais vers qui se tourner pour avoir une formation digne de ce nom. Je suis thérapeute Reiki et je voudrais étoffer mes moyens d’aider autrui

  43. BERTRAND

    Bonjour
    Je viens de tomber sur cette page justement en me renseignant sur la formation access bars. Je suis infirmière et j’ai touché les limites de mon métier dans l’accompagnement global de la personne. Cette méthode me parle énormément mais également soulève des interrogations comme vous venez de l’exprimer. Pouvez vous donc m’aiguiller vers des praticiens qui pourront m’apprendre correctement cette méthode pour que je puisse en saisir toute la profondeur et ainsi garantir aux personnes un accompagnement de qualité dans leur libération de mémoire.
    Merci par avance pour votre réponse

  44. Bonjour Meena, je comprends votre point de vue qui rejoint totalement la philosophie d’Access qui pour moi devient de plus en plus éloignée de la réalité. Comment permettre d’amener des gens vers un chemin plus « lumineux » sans leur donner les accès (access)? Il est erroné de penser que lorsqu’on touche à l’énergétique, tout est mieux dans le meilleur des mondes. Chaque personne est créatrice de son changement, mais il n’y a pas de changements s’il n’y a pas de changements en amont également, ce qui est le cas du soin, et qui du coup présente de bonnes choses comme de mauvaises, comme toute chose existant sur terre (yin/yang). C’est une loi d’équilibre qui régit notre univers, et Access ne déroge pas à la règle.

  45. point de vue intéressant qui ne reflète pas du tout l’esprit Access qui n’est d’ailleurs pas un soin mais une façon de rendre les personnes autonomes pour qu’elles soient elles même créatrices du changement qu’elles choisissent ou non. Les praticiens et facilitateurs bars ne sont pas des thérapeutes.
    Dans Access on ne tente pas de comprendre ni d’interpréter quoi que ce soit. On pose des questions et on perçoit ce qui est léger ou lourd.
    On ne soigne pas. En devenant soi même plus conscient on permet aux autres de le devenir également.pour cette raison la classe Fondation estl’outil nécessaire pour tout facilitateur et afin qu’il renouvelle sa licence. Quand aux praticiens qui ne saisissent pas l’effet des bars et l’esprit Access on constate qu’ils finissent par abandonner et passer à autre chose. Quoi d’autre est possible Audrey?

  46. Sophie

    Bonjour,
    Je suis en total accord avec vous au sujet d’access consciousness, je suis psycho enegeticienne et je pratique reiki, access bars, addiction et Facelift d’access… Heureusement pour mes consultant j’ai une foramtion en developpement personnel et quelques annees de pratique dans ce domaine … J’iri meme plus loin, les personnes qui sont pro access me font peur , ils ne jurent que par access et rien d’autre , ils ne voient pas tous les outils merveilleux qui sont a notre portée , c’est access access access,
    Certains facilitateurs sont tellemnt obsedés par la foundation ( obligatoire ) couteuse qui le sattends qu ils s’organisent de facon douteuse autours de cette derniere, comptant sur de l’argent qu ils n’ont pas encore …j’ai du annulé ma formation Facelift, j’avais versé 270 euros ( la aussi sur les tarifs c’est du grand n’importe quoi , ça passe du simple au double !) , la facilitatrice aete prevenue a temps et n’a pas eu a se déplacer, pour un manque à gagner , cette derniere m’a hurlée dessus disant qu elle avait une fondation et qu elle gardait mon argent !!! J’ai fait cette formation 3 jours apres avec une autre facilitatrice, ( comme quoi je tenais a la faire ) .la premiere ne m’a plus jamais donné signe de vie apres m’avoir hurlée dessus…. Maintenant elle poste a tout va sur la lerveilleuse facilitattrice qu elle est …mouai….un peu de pratique sur soi avant d’enseigner ne serai pas du luxe !!!
    Un conseil aussi , la protection pour vous et vos consultants, on appelle des dimansions , des energies etc… N’oublions pas que gary douglas atrouvé les bars par canalistion !!! Avec qui au juste ? Personne ne dit rien …. Outils puissants ane pas mettre entre toutes les mains …. C’est certain…

  47. Je suis totalement d’accord, l’argent appelle « le bien-être » dans cet école et plus vous donnerez d’argent à l’institut Bars Access et plus vous serez heureux!

  48. Christophe LE BEC

    Bonjour,
    J’ai fait la formation il y a quelques jours seulement, et je suis assez d’accord avec votre ressenti.

    Je suis réflexologue depuis 2007, j’ai beaucoup lu et étudier la non dualité, ce qui fait que je me sens apte à gérer des séances d’Access Bars, les réactions des patients. Il me semble que cela est totalement impossible pour quelqu’un qui suit la formation d’une journée, de la même manière former des praticiens après seulement trois stages d’une journée me semble impossible. Bref, je trouve qu’il y a un côté très business qui me dérange un peu.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.